Cà Mau : résultats sur la protection du climat et des mangroves

La province de Cà Mau (Sud) s’est fixé l’objectif de réussir à protéger son climat et ses mangroves d’ici 2024, tout en améliorant le revenu des habitants locaux via son projet "Protéger le climat et les mangroves en améliorant le revenu des communautés vulnérables".

>> L’Australie soutient le suivi environnemental des mangroves pour l'aquaculture à Cà Mau

>> L’écotourisme au profit de la conservation des parcs des oiseaux à Cà Mau

Une conférence récapitulative sur la mise en place du projet VM069.
Photo : CTV/CVN

Le projet de protection du climat et des mangroves combiné à l'amélioration des revenus des communautés vulnérables (VM069) est mis en place par le Centre pour le développement rural durable (SRD) de l'Union vietnamienne des associations scientifiques et technologiques, en coopération avec la coopération de l'Union des femmes de la province de Cà Mau et ses partenaires locaux. La période de mise en œuvre du projet devrait être de 3 ans et se terminera le 31 mars 2024. Le parc national de Mui Cà Mau et le conseil de gestion de la forêt de protection de Tam Giang sont les deux sites sélectionnés pour mettre en œuvre le projet.

En 2022, le projet VM069 s'est fixé quatre objectifs, dont celui d'encourager et de promouvoir la participation des locaux. Dans le même temps, il cherche à construire une communauté de soutien mutuel dans la production, les affaires, la vie quotidienne, et cela, tout au long du processus de mise en œuvre du projet.

Jusqu’à présent, il y a eu 60 modèles d'élevage de coques sanguines et 10 modèles d'élevage de palourdes sous le couvert forestier, en créant 14 groupements de paysans de 360 ménages et deux groupements de 40 ménages sans terre. Le Comité de gestion du projet a organisé 14 cours de formation sur la cartographie les arbres forestiers et les animaux sauvages. Il a créé 14 groupes d'autogestion forestière, fourni des équipements GPS et des vêtements de protection forestière pour les groupes travaillant en soutien du parc national de Mui Cà Mau et du Comité de gestion de la forêt de protection de Tam Giang. Ces deux entités œuvrent pour la protection et le développement des forêts de mangrove ainsi que pour l'amélioration de l'accumulation de carbone forestier.

Grâce à la mise en œuvre de modèles de subsistance et de cours de formation, la population a été sensibilisée à la recherche de solutions durables pour appliquer les mesures d'adaptation et réduire les impacts du changement climatique. En même temps, les programmes du projet ont permis de limiter les impacts négatifs sur les mangroves de protection côtière.

Cours de formation professionnelle

Afin d’améliorer la capacité de protection des mangroves des gardes forestiers, le Sous-Département de la protection de la forêt de Cà Mau a coopéré avec l'École des gestionnaires du développement agricole et rural II pour organiser le 20 septembre un cours de formation sur l'investigation, l'inspection et le suivi du développement des ressources forestières.

Un cours de formation à l’amélioration de la compétence de gestion forestière pour les gardes forestiers, tenu le 20 septembre à Cà Mau.
Photo : CTV/CVN

Pendant 10 jours de formation professionnelle, 40 stagiaires seront formés, ce sont tous des techniciens qui assurent directement le suivi et le conseil sur l'évolution des ressources forestières au niveau des unités relevant du Sous-département de la protection de la forêt de Cà Mau, 5 personnes venant du Conseils de gestion des forêts de protection, 2 des Parcs nationaux et 2 de sociétés forestières. Ils recevront une formation intensive sur l'inventaire forestier et périodique, et sur l’évaluation forestière. Ils sauront utiliser des cartes et des appareils GPS pour vérifier et surveiller les développements forestiers, utiliser des logiciels spécifiques sur ordinateur ou sur smartphone pour étudier, mesurer et rapporter les données sur les changements forestiers sur le terrain. Ils seront également capables d’utiliser des cartes VN 2000 et des dispositif GPS pour calculer et dessiner la zone.

Il est important de rappeler qu’en mai 2022, le président du Comité populaire de la province de Cà Mau, Huynh Quôc Viêt avait envoyé une dépêche officielle demandant au Service provincial de l'agriculture et du développement rural, à celui des ressources naturelles et de l'environnement, ainsi qu’à la police provinciale et aux comités populaires de 6 districts forestiers (U Minh, Trân Van Thoi, Phu Tân, Dâm Doi, Nam Can, Ngoc Hiên) de renforcer la gestion et la protection des forêts. Mais aussi de lutter contre la déforestation, l'empiètement forestier et l'empiètement illégal sur les terres forestières.

En ce sens, le président du Comité populaire provincial a ordonné de renforcer la gestion stricte des zones forestières et des terres forestières conformément à la planification approuvée par les autorités compétentes, examiner et conseiller sur l'intégration complète des informations sur les forêts et les terres forestières dans la période de planification provinciale 2021 - 2030, avec une vision jusqu'en 2050. Il exhorte les autorités locales à examiner et proposer des mesures pour surmonter les difficultés et les obstacles que la planification forestière a du affronter dans le passé, et en même temps proposer d'ajuster la planification forestière pour répondre aux exigences de gestion actuelles.

Truong Giang/CVN