15/10/2021 22:00
>>La démographie est la plus importante des relations Asie-Europe
>>Poutine exige un recours intensif aux technologies de l'intelligence artificielle en Russie

La Russie lance vendredi 15 octobre le troisième recensement de sa population, reporté plusieurs fois à cause de la pandémie de COVID-19, rapportent des médias. Ce recensement, qui se tient du 15 octobre au 14 novembre, est le troisième en Russie après ceux de 2010 et 2002. Pour la première fois, il se fera en grande partie en ligne. Mais il est d'ores et déjà clair que la population russe continue de rétrécir, une évolution qui s'est accélérée avec la pandémie de COVID-19, responsable à elle seule de plus de 400.000 morts depuis début 2020 selon le décompte de l'agence des statistiques Rosstat. La Russie a perdu 510.000 habitants en 2020, et encore 595.000 entre janvier et août 2021. Le pays est confronté depuis juin à sa vague épidémique la plus meurtrière, causée par le variant Delta. Après une courte période de reprise, la population russe baisse de nouveau depuis 2018, la génération née dans les premières années post-soviétiques, marquées par une baisse de natalité, arrivant en âge d'avoir des enfants. Juste avant le début de la pandémie, le président russe avait donc annoncé un nouveau plan pour porter d'ici 2024 le taux de fécondité de 1,4 à 1,7 enfant par femme. Il s'agissait de multiplier les avantages financiers pour les familles ayant plusieurs enfants ou encore de rendre gratuites les cantines scolaires.

 

APS/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne