La police turque arrête 22 personnes suspectées de liens avec l'EI

>>Un jihadiste canadien, "voix off" de vidéos de l'EI, transféré et inculpé aux États-Unis

>>L'Afghanistan et la "menace" de l'EI dans tous les esprits au sommet régional de Bagdad

Les forces de sécurité turques ont arrêté au moins 22 personnes suspectées d'entretenir des liens avec le groupe État islamique (EI) au cours de plusieurs opérations simultanées à travers le pays, a rapporté mardi 13 octobre l'agence de presse semi-officielle Anadolu. La police turque a arrêté onze personnes après que des procureurs d'Ankara ont émis des mandats d'arrêt dans neuf provinces. Les onze individus sont accusés d'avoir fourni du matériel et des ressources humaines à l'EI. Du matériel numérique, des documents appartenant à l'organisation et quatre paires de jumelles ont été saisis lors des opérations. Dans une opération distincte, sept membres présumés de l'EI, entrés illégalement en Turquie depuis l'Irak, ont été arrêtés dans la province méridionale d'Adana. Quatre autres ressortissants étrangers ont été arrêtés dans la province centrale de Kayseri. Ils sont soupçonnés d'être des membres actifs de l'EI en Irak et en Syrie. L'EI est accusé d'avoir commis plusieurs attentats meurtriers en Turquie depuis 2015.


Xinhua/VNA/CVN

back to top