Redoubler d'efforts pour éradiquer la traite d'êtres humains

La lutte contre la traite d'êtres humains constitue une des priorités du Vietnam en matière de protection et de promotion des droits de l'Homme et de lutte contre la criminalité organisée. Tout le système politique est mobilisé pour combattre ce fléau et soutenir ses victimes.

>>Pour les efforts contre la traite d’être humains

>>Un réseau de traite d'êtres humains démantelé, sept victimes secourues

>>Bac Liêu sensibilise la communauté sur la prévention de la traite des êtres humains

Lutter ensemble contre la traite d’être humains pour une société sécuritaire.
Photo : ND/CVN

La traite d’êtres humains désigne généralement le processus par lequel des personnes sont placées ou maintenues en situation d’exploitation à des fins économiques. Il existe plusieurs formes d’exploitation dans le cadre de la traite d’êtres humains : l’exploitation sexuelle, le travail forcé, l’esclavage domestique, le trafic d’organes et la criminalité ou la mendicité forcée.

Ces dernières années, le Vietnam a renforcé les mesures pour prévenir et combattre la traite et le trafic d’êtres humains avec l’engagement de tous les ministères, branches et localités. Il a mis en œuvre son programme de prévention et de lutte contre cette activité pour la période 2021-2025 et à l’horizon 2030.

Le pays a promulgué de nombreux documents pour guider la mise en œuvre de la Loi sur les Vietnamiens travaillant sous contrat à l’étranger de 2020 ainsi que des textes et politiques sur la prévention et la lutte contre la traite d’êtres humains,le travail forcé, le soutien aux victimes, et la protection des enfants dans le cyberespace.

En particulier, à l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre la traite d’êtres humains (30 juillet), les ministères du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, de la Défense, de la Police, et des Affaires étrangères ont signé, le 18 juillet 2022, un statut de coordination dans la réception, la protection et le soutien aux victimes. C’est un jalon important affirmant les efforts conjoints et la détermination de tout le pays dans la prévention et la lutte contre ce fléau, la protection des droits et intérêts légitimes des victimes. Il s’agit aussi d’un message fort sur les engagements du Vietnam.

Malgré des difficultés causées par la pandémie de COVID-19, la situation de la prévention et de la lutte contre la traite d’êtres humains nationale et transfrontalière fait toujours l’objet d’un examen attentif afin de prendre rapidement les mesures de traitement adéquates.

Résultats remarquables

Sensibilisation à la lutte contre la traite d’êtres humains à Dak Nông, sur les hauts plateaux du Centre.
Photo : VNA/CVN

En effet, la lutte contre la traite des personnes a été mise en œuvre de manière drastique par le Vietnam, avec des résultats positifs. Ainsi, de 2015 à 2020, 1.300 cas de traite d’êtres humaines ont été enregistrés impliquant 75 trafiquants et près de 3.000 victimes.

La mise en œuvre du programme du gouvernement sur la lutte contre la traite d’êtres humaines pour la période 2016-2020 a permis de réduire de plus de 40% les cas par rapport à la même période précédente.

Au cours du premier semestre de cette année, les organismes compétents du Vietnam ont découvert et enquêté sur 33 cas, avec 75 personnes impliquées. Le nombre de victimes sauvés et soutenues s’élevait à 66.

Dans le même temps, les ministères, les secteurs, les organisations de masse et les localités ont mis en œuvre une série de mesures pour soutenir les victimes.

Concrètement, le ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales a amélioré l’efficacité opérationnelle du Central téléphonique national pour la protection de l’enfance (hotline anti-traite 111). C’est aussi un service de conseil et d’assistance téléphonique pour prévenir le trafic d’êtres humains, secourir les victimes et les aider à se réintégrer dans la société.

L’Union des femmes du Vietnam est chargée d’accueillir les victimes, de leur donner des conseils, de s’occuper de leur santé, d’organiser des cours d’apprentissage… via le modèle "Havre de paix".

Afin d’améliorer les capacités des cadres et du personnel chargés de la lutte contre la traite d’êtres humaines, de nombreux cours de perfectionnement sur le droit et la qualification professionnelle ont été organisés.

Dans le cadre des activités de sensibilisation, le contenu de prévention et de lutte contre ce fléau est intégré de manière flexible dans les programmes de prévention de la criminalité, de lutte contre les fléaux sociaux, de réduction de la pauvreté, de formation professionnelle, de création d’emplois, d’égalité des sexes, de protection de l’enfance et de développement économique.

Coopération internationale

Au fil des ans, la coopération internationale a obtenu de nombreux résultats positifs. Les ministères et les secteurs et localités appliquent efficacement les accords de coopération bilatéraux et multilatéraux sur la prévention et la lutte contre la traite d’êtres humains. Les recommandations étrangères relatives à ce fléau ont été minutieusement examinées par le Vietnam.

Parmi elles, de nombreuses ont été incluses dans le Programme de prévention et de contrôle de la traite des êtres humains pour la période 2021-2025 et à l’horizon 2030.

Actuellement, le ministère de la Police, en coopération avec les secteurs concernés, est en train de parachever la fiche statistique qui va permettre d’évaluer la situation de la prévention et la lutte contre la traite d’êtres humains pour trouver les mesures adéquates. En particulier, ces derniers temps, les organismes compétents ont intensifié leur coopération avec des partenaires étrangers pour identifier et protéger les victimes.

Le ministère des Affaires étrangères a ordonné aux organismes de représentation missions de représentation vietnamiennes à l’étranger de surveiller de près la situation des citoyens vietnamiens dans le pays hôte, de détecter rapidement les cas de la traite et les problèmes liés aux citoyens pour prendre des mesures rapidement, en particulier le sauvetage, la protection des victimes…

Plus récemment, fin juin à début juillet 2022, le ministère des Affaires étrangères s’est coordonné avec celui de la Défense pour secourir et rapatrier sept citoyens victimes de travail forcé au Cambodge.

Des objectifs à atteindre

La protection des enfants contre la traite d’êtres humains s’avère urgente.
Photo : VNA/CVN

Les efforts et la détermination du Vietnam dans la lutte contre la traite d’êtres humains sont indéniables. Mais, face à la situation de plus en plus compliquée, il est nécessaire que ce combat soit renforcé.

Cela nécessite la participation de l’ensemble du système politique et des organismes compétents ainsi que la promotion du rôle de la communauté ; le renforcement de la coordination intersectorielle et de la coopération internationale. Il faut consolider, développer vigoureusement et renouveler continuellement le mouvement "Tout le peuple défend la sécurité nationale".

En outre, les activités de sensibilisation doivent être déployées sous diverses formes, proches à la communauté. Il est important de mettre à jour dans les médias les méthodes fourbes des trafiquants d’êtres humains, notamment dans les régions montagneuses et reculées, dans un objectif d’information et d’éveil des populations vulnérables.

La participation coordonnée du gouvernement, des autorités compétentes et de la communauté aidera à repousser progressivement ce fléau au Vietnam.

Huong Linh/CVN

Une victime d'un réseau de traite d'êtres humains a été sauvée par la police de la province de Gia Lai, sur les hauts plateaux du Centre.
Photo : VNA/CVN