30/06/2022 18:41
>>Migrants clandestins morts au Texas : le bilan s'élève à 53 morts

Quatre hommes ont été inculpés après la mort de 53 migrants dans une semi-remorque à San Antonio, dans l'État américain du Texas (Centre-Sud), ont annoncé mercredi les autorités. Le conducteur du véhicule, identifié comme Homero Zamorano Jr, 45 ans, a été inculpé mercredi 29 juin de trafic d'êtres humains ayant entraîné la mort, selon le département américain de la Justice. Les médias locaux ont rapporté qu'il avait un long casier judiciaire remontant aux années 1990. Christian Martinez, 28 ans et arrêté mardi 28 juin à Palestine, au Texas, a été inculpé d'un chef d'accusation pour conspiration de transport de sans-papiers ayant entraîné la mort, a ajouté le département. Une enquête a révélé que des communications ont eu lieu entre MM. Zamorano et Martinez concernant cette affaire. S'ils sont reconnus coupables, ils risquent la prison à vie ou la peine de mort, a rapporté la chaîne CNN. Juan Claudio D'Luna-Mendez et Juan Francisco D'Luna-Bilbao, tous deux citoyens mexicains, ont été accusés mardi 28 juin de possession d'armes à feu alors qu'ils résidaient illégalement aux États-Unis, selon des documents judiciaires et les autorités américaines. La police les a arrêtés lundi 27 juin à une adresse à San Antonio sous laquelle le semi-remorque était enregistré. Craig Larrabee, agent spécial intérimaire en charge des enquêtes sur la sécurité intérieure à San Antonio, a décrit cet événement de trafic d'êtres humains comme étant "le pire" ayant eu lieu aux États-Unis. Le semi-remorque portant une fausse plaque d'immatriculation transportait 67 clandestins lorsqu'il a été découvert lundi 27 juin, a déclaré mercredi 29 juin Francisco Garduno Yanez, directeur de l'Institut national de l'immigration du Mexique, lors d'une conférence de presse.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Nécessité d'une politique de visa plus ouverte pour attirer les touristes étrangers Le nombre de touristes internationaux au Vietnam reste encore limité. Les agences de gestion et de voyages estiment que la politique de visa du pays doit encore être plus ouverte.