30/06/2022 18:02
>>Distribution nationale de vaccin contre la variole du singe pour freiner le virus
>>Variole du singe : l'OMS appelle à la vigilance et à la transparence
>>Singapour signale un cas importé de variole du singe

L'OMS a appelé mercredi 29 juin au partage des données sur l'efficacité des vaccins contre la variole du singe dont plus de 3.400 cas ont été répertoriés à travers le monde depuis janvier. "Les pays qui ont actuellement stocké ce vaccin, dont les États-Unis et sous l'impulsion des États-Unis, ont exprimé leur volonté de partager ces vaccins avec d'autres pays", s'est réjoui le directeur exécutif chargé du Programme OMS de gestion des situations d'urgence sanitaire, le Dr Michael Ryan, en conférence de presse. Mais, a-t-il dit, "il est très important - alors que nous encourageons le partage de ces produits - que nous puissions recueillir les données nécessaires sur l'efficacité clinique". Connue chez l'être humain depuis 1970, la variole du singe est considérée comme étant bien moins dangereuse et contagieuse que sa cousine, la variole, éradiquée en 1980. Une recrudescence inhabituelle des cas a été détectée depuis mai en dehors des pays d'Afrique centrale et de l'Ouest où le virus circule d'ordinaire. Du 1er janvier au 22 juin, 3.413 cas confirmés et un décès ont été signalés à l'OMS dans 50 pays, dont 2.933, soit 86%, en Europe. Selon l'OMS, le nombre réel de cas est plus élevé. Le directeur général de l'OMS, le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, s'est dit mercredi 29 juin "préoccupé par la transmission soutenue" du virus. "Cela suggère que le virus est en train de s'établir et qu'il peut atteindre des groupes à haut risque, notamment les enfants, les personnes immunodéprimées et les femmes enceintes", et "c'est ce que nous commençons à voir avec plusieurs enfants déjà infectés", a-t-il expliqué.

APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Nécessité d'une politique de visa plus ouverte pour attirer les touristes étrangers Le nombre de touristes internationaux au Vietnam reste encore limité. Les agences de gestion et de voyages estiment que la politique de visa du pays doit encore être plus ouverte.