23/08/2018 16:06
Les diplomaties culturelle, économique et politique sont les trois piliers d’une diplomatie intégrale et moderne. Déployées en synergie, elles contribuent à mettre en œuvre la politique extérieure du Parti et de l’État.
>>La diaspora vietnamienne, une ressource clé pour le développement
>>La diplomatie contribue à renforcer le partenariat international
>>La diplomatie au service du développement socio-économique

Nguyên Nguyêt Nga, vice-présidente du Comité pour la coopération économique du Pacifique.
Photo: Phuong Hoa/VNA/CVN

L’ambassadrice Nguyên Nguyêt Nga, vice-présidente du Comité pour la coopération économique du Pacifique et vice-présidente du groupe en charge d’élaborer la vision de l’APEC après 2020, fait savoir que dans l’actuelle période, la diplomatie en général, culturelle en particulier, connaît de nouveaux changements notamment depuis l’approbation d’une directive du Secrétariat du Parti communiste du Vietnam sur la valorisation des activités extérieures multilatérales.

À son avis, "à l’ère du numérique, chaque habitant, entreprise ou localité joue aussi un rôle de diplomate pour promouvoir l’image du pays au niveau national et international".

"La diplomatie culturelle signifie rapprocher le Vietnam et l’ASEAN des amis internationaux. Cette tâche est très importante au moment où le Vietnam se prépare à assumer la présidence de l’ASEAN en 2020", a déclaré Mme Nga. Ajoutant qu’"actuellement, à côté des entreprises et localités, de nombreux jeunes formés à l’étranger servent aussi de passerelle aussi entre le pays et le reste du monde".

Diplomatie culturelle pour cultiver la fierté nationale

Conscient de l’importance de la diplomatie culturelle, le ministère vietnamien des Affaires étrangères (AE) est en train de déployer des activités ad hoc au sein des 95 organes de représentation du Vietnam à l’étranger.

Devenue une partie immanquable des affaires extérieures du Vietnam, la diplomatie culturelle est orientée vers les diplomates vietnamiens à l’étranger, les étrangers résidant au Vietnam, les Vietnamiens habitant à l’étranger et les étrangers en général. C’est pourquoi, elle contribue à la promotion du tourisme, à la réduction de la pauvreté et au développement socio-économique d’une manière générale.

"La tâche la plus importante de la diplomatie culturelle est de faire en sorte que les gens comprennent correctement et clairement le Vietnam et le peuple vietnamien, et qu’ils soutiennent le pays sur la scène internationale. Autrement dit, la diplomatie culturelle sert à promouvoir l’image et l’identité du Vietnam et à cultiver la fierté nationale", a estimé Pham Sanh Châu, assistant auprès du ministre des Affaires étrangères.

En outre, la diplomatie culturelle contribue à faire parvenir des labels touristiques à de nombreux amis internationaux. Par le biais d’activités d’échange, de promotion de l’investissement dans et hors du pays, les localités peuvent déterminer leurs forces, leurs faiblesses pour construire et valoriser leur image.

Ces derniers temps, les activités de diplomatie culturelle ont soutenu des localités dans l’organisation de nombreux festivals tels que ceux de Huê, des fleurs de Dà Lat, des feux d’artifice de Dà Nang... Ces fêtes ont valorisé l’image des localités organisatrices auprès des investisseurs et touristes du pays et de l’étranger.

Saisir les opportunités au bénéfice du pays

L'ancien ambassadeur du Vietnam aux États-Unis, Pham Quang Vinh (droite), et le secrétaire à la Défense des États-Unis, James Mattis, en mai 2018 à Washington.
Photo: Doàn Hùng/VNA/CVN

En ce qui concerne la diplomatie politique, l’ambassadrice Nguyên Nguyêt Nga a affirmé que le monde évolue rapidement et profondément, en raison des avancées technologiques, de la forte croissance de l’Asie et de la globalisation.

Nguyên  Nguyêt  Nga a estimé que dans ce contexte d’évolutions rapides, les relations de coopération internationale évoluaient de façon interdisciplinaire et multidisciplinaire. C’est pour cette raison que les trois piliers de la diplomatie doivent fonctionner en synergie pour une plus grande diffusion.

"Je pense qu’il est nécessaire d’avoir la participation de toutes les couches sociales en particulier des jeunes et des femmes, pour créer un élan et une force", a affirmé Nguyên Nguyêt Nga.

Pour Pham Quang Vinh, ancien vice-ministre des Affaires étrangères et ancien ambassadeur du Vietnam aux États-Unis, "c’est le moment où les pays de par le monde, notamment les pays développés, changent leur stratégie et leurs politiques extérieures. Cela nécessite, pour trouver des stratégies convenables, de bien évaluer la situation mondiale".

En 30 ans de politique de Renouveau, le Vietnam, avec sa politique extérieure d’indépendance, d’autonomie, de paix, de coopération et de développement, de multilatéralisation, et de diversification, a valorisé les aspects positifs dans ses relations extérieures lui permettant de mieux s’intégrer au monde d’un point de vue politique et économique, lui apportant un nouveau statut international certes, mais lui posant aussi maints défis.

En même temps, les relations extérieures demandent aux diplomates d’assumer leurs tâches de façon créative et efficace en assurant l’intérêt national, pour bien réaliser les politiques de Renouveau et extérieures du Parti et du gouvernement. C’est pourquoi, la diplomatie politique, en coopération avec les diplomaties culturelle et économique, devra trouver des solutions pour porter les relations entre le Vietnam et les autres pays, notamment ses voisins et les grandes puissances, à un niveau plus élevé, contribuant à garantir les intérêts du pays.

D’après Pham Quang Vinh, le Vietnam a beaucoup d’expériences dans les activités extérieures multilatérales. De plus, le pays participe pas à pas et positivement aux activités d’élaboration des règlements et des codes de conduite dans la région et dans le monde.

Soulignant les grandes opportunités du Vietnam dans l’actuel contexte économique, l’ambassadrice Nguyên  Nguyêt  Nga a conclu que le pays doit bien profiter de son statut de pays d’Asie-Pacifique, centre de la croissance mondiale, pour tirer son épingle du jeu et faire face aux défis émergents. 

Huong Linh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.