23/08/2018 15:54
Le secteur diplomatique a obtenu de nombreux résultats remarquables dans la mise en œuvre de la Résolution N°36 du Politburo du Parti communiste du Vietnam sur les affaires relatives aux Vietnamiens de l’étranger pour la période 2016-2020.
>>La diplomatie au service du développement socio-économique
>>La diplomatie contribue à renforcer le partenariat international

Beaucoup de Viêt kiêu ont participé au programme "Printemps du pays natal 2018".
Photo: Nhan Sang/VNA/CVN

Deux ans après la 29e conférence diplomatique tenue en 2016 à Hanoï, le pays a parcouru la moitié du chemin du programme d’action du gouvernement sur l’intensification de la mise en œuvre de la Résolution N°36 du Politburo du Parti communiste du Vietnam sur les affaires relatives aux Vietnamiens de l’étranger (Viêt kiêu) pour la période 2016-2020.

"D’importantes réalisations ont été enregistrées grâce aux efforts et à la détermination du gouvernement et du Parti, contribuant au développement et à la défense du pays", a souligné Vu Hông Nam, vice-ministre des Affaires étrangères et ambassadeur du Vietnam nouvellement accrédité au Japon et dans les Îles Marshall.

Nouvelles tendances de la diaspora

Selon la Banque mondiale, en 2017, le Vietnam a reçu environ 13,8 milliards de dollars de devises venant des Viêt kiêu, en progression de 16% en glissement annuel, chiffre le plus élevé de ces cinq dernières années. Les Viêt kiêu sont particulièrement actifs dans les activités philanthropiques, notamment l’assistance aux victimes des catastrophes naturelles et de l’agent orange.

Le vice-ministre Vu Hông Nam a indiqué les nouvelles tendances de la diaspora. À côté du rôle croissant des Vietnamiens de l’étranger dans la vie économique, scientifique et politique de leurs pays d’accueil, de plus en plus de jeunes décident de venir travailler au Vietnam. Certains occupent même des postes à responsabilité dans de grandes compagnies vietnamiennes.

"Il est nécessaire d’accompagner et de soutenir cette tendance, d’encourager le développement des organisations de Vietnamiens à l’étranger, notamment celles des entreprises", a indiqué Vu Hông Nam, ajoutant que de nouvelles organisations avaient été créées aux États-Unis, en France et dans de nombreux autres pays.

"Je vis en Slovaquie depuis 30 ans. Ces dernières années, j’ai fait la navette entre les deux pays afin de faire des affaires et de rendre visite à mes proches. À chaque fois, je retrouve le pays changé, dans le bon sens", a partagé Nguyên Thi Mai, domiciliée à Bratislava. Avec des amis de son pays d’adoption, elle a investi dans l’immobilier à Hanoï et Bac Giang (Nord). Dans les temps à venir, elle compte faire de même dans la mégapole du Sud. "Les politiques relatives aux +Viêt kiêu+ sont aujourd’hui plus ouvertes et plus adaptées qu’auparavant. Raison pour laquelle un nombre croissant d’entre eux viennent y sonder les opportunités d’affaires", a estimé Nguyên Thi Mai.    

Des participants à la colonie de vacances d’été des jeunes Viêt kiêu 2018 à Hô Chi Minh-Ville.
Photo: VNA/CVN

L’homme d’affaires Johnathan Hanh Nguyên, président du groupe Imex Pan Pacific (IPP), a abondé dans ce sens: "J’ai rencontré de plus en plus de +Viêt kiêu+ souhaitant participer au développement du pays".

Selon lui, les quelque 4,5 millions de Vietnamiens d’outre-mer constituent de véritables "ambassadeurs" du Vietnam à l’étranger. Beaucoup d’entre eux travaillent dans des instituts de recherche et des universités, des multinationales, voire à l’ONU ou  dans des organisations financières internationales. Ils jouent un rôle important pour l’ensemble de la diaspora, et qui plus est, contribuent au développement rapide du Vietnam de par leurs connaissances et leurs expériences qu’ils sont prêts à partager.

"Le Vietnam est en train de se développer à grand pas, et ce phénomène s’accentuera dans les années et décennies à venir. Je suis sûr de cela", a souligné Johnathan Hanh Nguyên.

Poursuite des politiques prioritaires

Le président adjoint du Comité d’État chargé des Vietnamiens à l’étranger, Luong Thanh Nghi, a invité les Viêt kiêu à partager leurs avis et initiatives pour l’édification et le développement du pays, affirmant sa volonté d’ouvrir davantage de forums dans ce but. Il a aussi fait savoir que le Parti et le gouvernement continueraient de les aider à bien s’intégrer à la société de leur pays d’accueil et à mieux contribuer au développement de leur pays d’origine.

Avec la mise en œuvre de la Résolution N°36, l’assistance et la protection des intérêts et droits légitimes des Viêt kiêu comptent parmi les préoccupations principales des dirigeants du Parti et du gouvernement en matière de politique extérieure. Ces dernières années, le gouvernement a révisé, modifié, complété et élaboré d’importants actes juridiques en leur faveur comme les Lois sur la nationalité, le logement, le foncier, l’investissement, l’entreprise… ou les textes juridiques sur l’exemption de visa, etc. Outre le renforcement de l’attachement des expatriés avec leur pays d’origine, cela a aussi permis de faciliter leur retour.

Les activités de sensibilisation destinées aux Viêt kiêu ont, elles aussi, été renforcées. Le Comité d’État chargé des Vietnamiens à l’étranger a régulièrement organisé des événements à leur intention, à l’image du programme "Printemps du pays natal" à l’occasion du Têt, des invitations à participer à des fêtes, l’organisation de camps d’été pour les jeunes...  Il a également a organisé un forum de start-up, fin 2017, dans la Silicon Valley à San Francisco, en Californie, où travaillent de nombreux jeunes Vietnamiens, et un autre en juin dernier à Hô Chi Minh-Ville. À travers ces événements, les localités et les organes du pays ont recueilli avis et suggestions pour construire un écosystème de start-up efficace capable d’attirer des jeunes de la diaspora.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.