Hô Chi Minh-Ville
Pour que la nouvelle gare routière de l'Est fonctionne efficacement

Hô Chi Minh-Ville dispose de cinq gares routières interprovinciales en service. En octobre 2022, leur débit quotidien moyen n’était que d’environ 43% de la moyenne pré-pandémique. La nouvelle gare routière de l’Est est moderne, mais son fonctionnement n’est pas efficace, en partie faute d’infrastructure de connexion synchronisée.

>> Mise en service d'une ligne de bus entre Tiên Giang, Long An et HCM-Ville

>> De nouveaux bus seront alimentés à l'électricité et à l'énergie verte à partir de 2025

>> Les gares de Hanoi et Giap Bat seront déplacées pour la ligne Yên Viên - Ngoc Hôi

Bien que la nouvelle gare routière de l’Est de Hô Chi Minh-Ville soit moderne, son fonctionnement n’est pas efficace.

La nouvelle gare, située dans la ville de Thu Duc, a été construite pour remplacer la gare routière de l’Est existante dans l'arrondissement de Binh Thanh, au service du transport de passagers le long des itinéraires interurbains.

Les travaux sont répartis en deux phases : la première à partir du 11 octobre 2020 et la deuxième à partir du 11 octobre 2022.

Début novembre 2022, à la nouvelle gare, le nombre d’autobus interprovinciaux qui entrent et sortent était assez faible, inférieur à celui d’autocars qui desservent des trajets interprovinciaux.

Nguyên Lam Hai, directeur adjoint de la nouvelle gare routière de l’Est, informe que certaines entreprises de transport n’y envoient pas de véhicules. Leur raison est que la distance entre les deux gares routières (existante et nouvelle) est longue. Ainsi, les sociétés devraient mettre en place des navettes, ce qui augmenterait le coût.

Selon Nguyên Lam Hai, pour que la nouvelle gare routière atteigne ses objectifs de développement, il serait souhaitable que le Service municipal des communications et des transports envisage de publier une nouvelle réglementation concernant le transport de passagers au centre-ville. Il s'agit de préciser les restrictions ou les interdictions des véhicules interurbains ou contractuels entrant dans le centre-ville.

L’enquête dudit Service montre qu’après avoir organisé 79 itinéraires avec plus de 1.600 véhicules de la gare existante  vers la nouvelle gare routière de l’Est, en moyenne, près de 300 véhicules ne circulent pas chaque jour comme prévu, et 140 véhicules ne respectent pas la réglementation.

Un représentant dudit Service en a expliqué les raisons : les habitudes des passagers ne changent pas, la communication n’est pas efficace, le transfert des passagers vers la nouvelle gare routière augmente le coût du transport. Ainsi, leur nombre a diminué.

Le directeur du Service municipal des communications et des transports, Trân Quang Lam, fait savoir que la nouvelle gare est conçue pour se connecter à la ligne de métro 1. Cependant, cette dernière n’est pas mise en service et les abords sont toujours en cours de rénovation et de construction, cela ne permet pas à la nouvelle gare de fonctionner efficacement.

En termes d’infrastructures, la ville se concentre actuellement sur la construction de l’auto pont devant l’entrée de la gare routière, prévue en 2024, tandis que la mise en service de la ligne de métro 1 est prévue d’ici fin 2023.

Parallèlement, le Service des communications et des transports développera un réseau de connexion des différentes lignes de bus facilitant l’accès à la nouvelle gare. Il y en a actuellement sept. Deux nouvelles seront mises en service avant la fin de l’année et trois autres en 2023.

D'après le Dr Ngô Viêt Nam Son, expert en urbanisme, pour que la nouvelle gare routière fonctionne efficacement, il est nécessaire de maintenir un réseau de transport de la gare routière existante à la nouvelle. Il faut également prévoir plus de stations dans le centre-ville avec des connections pour faciliter le déplacement des passagers.

La nouvelle gare a une importance stratégique, car elle relie la ligne de métro N°1 à un réseau routier comprenant le périphérique et l’autoroute. C’est la porte d’entrée de la ville, reliant les provinces de Dông Nai et Binh Duong.

Solutions 

Promouvoir la connexion des lignes de bus assurera l'efficacité de la nouvelle gare routière de l'Est.

Selon la planification du réseau d’itinéraires interprovinciaux et routiers des transports de passagers, entre 2025 et 2030, il y  en aura 767 qui relieront 57 provinces. 

Pour limiter la circulation des  véhicules qui opèrent sans permis, le Service municipal des communications et des transports installera des caméras de surveillance sur les sections de route. Les contrevenants seront pénalisés. 

Ledit Service propose un plan pour limiter la circulation des autobus au centre-ville. Il envisage d'y limiter l’accès des bus couchettes d’ici la fin de l’année.

"Il s’agit de mettre en place un système de transport qui rendra plus accessible les transports en commun", déclare Trân Quang Lam.

Récemment, la police et l’inspection de la circulation ont présenté une proposition au Conseil municipal afin que le Service des communications et des transports augmente le tarif des amendes pour toutes les activités de transport de passagers non conformes à la réglementation urbaine de Hô Chi Minh-Ville. 

Texte et photos : Quang Châu/CVN

back to top