Mondial-2022
Portugal : Fernando Santos quitte le poste de sélectionneur

Fernando Santos a quitté le poste de sélectionneur du Portugal, a annoncé la Fédération portugaise de football (FPF) jeudi 15 décembre, cinq jours après l'élimination de la Seleçao en quarts de finale du Mondial-2022 contre le Maroc (1-0).

>> Mondial - Quart historique pour le Maroc, le Portugal brille de mille feux

>> Mondial-2022 : sans Ronaldo, les tauliers du Portugal au boulot

>> Mondial-2022 : le Polonais Szymon Marciniak arbitrera la finale Argentine - France

Le sélectionneur du Portugal Fernando Santos, lors du quart de finale du Mondial contre le Maroc, le 10 décembre à Doha.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les deux parties sont parvenues à un accord "pour mettre un terme au parcours de grand succès qui avait débuté en septembre 2014", a indiqué la FPF, dont la direction "lancera maintenant le processus visant à choisir le prochain sélectionneur national", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

"Je m'en vais avec le sentiment d'une énorme gratitude. (...) Quand on dirige un groupe, il faut prendre certaines décisions difficiles. C'est normal que tout le monde ne soit pas content des choix que j'ai fait", a réagi Fernando Santos dans une vidéo publiée sur le site de la fédération.

L'entraîneur portugais de 68 ans avait affirmé samedi 10 décembre, à l'issue du dernier match de Coupe du monde, qu'il n'envisageait pas de démissionner, mais la presse locale assurait depuis que les dirigeants de la FPF souhaitaient écourter son mandat, censé durer jusqu'à l'Euro-2024.

La piste Mourinho

Selon le quotidien sportif Record, José Mourinho serait la piste prioritaire de la fédération, qui serait même prête à remplacer Santos par un intérimaire afin de permettre à l'entraîneur de l'AS Rome de terminer sa saison chez le club italien.

Interrogé par les journalistes peu avant l'officialisation du départ de Santos, à son arrivée dans le sud du Portugal pour y effectuer un stage avec la Roma, Mourinho n'a fait aucun commentaire.

Les entraîneurs portugais Rui Jorge (sélectionneur des moins de 21 ans), Abel Ferreira (Palmeiras), Paulo Fonseca (Lille), Rui Vitoria (sélectionneur de l'Égypte) et Jorge Jesus (Fenerbahçe) figurent également parmi les candidats potentiels cités par les médias.

Fernando Santos a offert au Portugal les premiers titres majeurs de son histoire: l'Euro-2016 organisé en France puis la Ligue des Nations 2019 gagnée sur le sol portugais.

Mais l'entraîneur à la mine sévère, proche de Cristiano Ronaldo depuis les débuts du quintuple Ballon d'or au Sporting Portugal, est également responsable des éliminations subies en huitièmes de finale du Mondial-2018 et de l'Euro-2020.

Ses détracteurs critiquaient surtout son style de jeu excessivement réaliste, qui n'a pas permis à la Seleçao de profiter de l'émergence d'une nouvelle génération de joueurs talentueux.

Puis, en plein Mondial-2022, il a fini par recadrer Ronaldo, laissé sur le banc au coup d'envoi du huitième de finale remporté face à la Suisse (6-1) après avoir affiché son mécontentement d'avoir été remplacé lors du match précédent.

Le bras de fer entre le sélectionneur et son capitaine est intervenu au terme d'une série de polémiques autour de "CR7", qui s'est séparé du club de Manchester United en pleine Coupe du monde, perturbant forcément le parcours du Portugal.

AFP/VNA/CVN

back to top