28/03/2020 22:07
Le président de la Fédération internationale d'athlétisme Sebastian Coe doute que le Comité international olympique (CIO) puisse trouver une nouvelle date pour les Jeux de Tokyo en 2021 "qui puisse satisfaire chaque sport", a-t-il déclaré vendredi 27 mars.
>>Les sportifs qualifiés pour Tokyo-2020 le restent pour les JO reportés
>>Les JO de Tokyo reportés, victimes du COVID-19

Le patron de l'athlétisme mondial Sebastian Coe lors d'un point presse à Doha, le 25 septembre 2019.
Photo : AFP/VNA/CVN
"Les différents sports ont clairement exposé leurs problèmes de calendriers à des moments particuliers de l'année. On ne va probablement pas trouver une solution qui puisse satisfaire chaque sport, a expliqué Sebastian Coe lors d'un point presse. Il va falloir de la flexibilité pour les deux prochaines années."

Depuis l'annonce mardi 24 mars du report des Jeux olympiques de Tokyo à 2021 en raison de la pandémie de coronavirus, le sport mondial est dans le flou quant à son calendrier de la saison prochaine, dépendant des Jeux pour de nombreuses disciplines.

World athletics (ex-IAAF) s'est par exemple déclarée prête à repousser en 2022 ses Championnats du monde prévus à Eugene (États-Unis) en août l'été prochain.

"Il y a clairement une demande, entendue, pour que cette décision soit prise le plus rapidement possible, les athlètes et les fédérations ont besoin de clarté", a ajouté le président de l'instance, alors que le CIO et les 32 fédérations internationales étaient réunis en téléconférence jeudi 26 mars.

"Une fois que la décision sera prise, nous pourrons construire (les calendriers) autour".

Le CIO et le gouvernement japonais ont convenu mardi 24 mars du report des Jeux en 2021 au plus tard à l'été, laissant ouverte la possibilité d'une organisation des JO au printemps.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).