08/07/2021 17:00
"Mai Thu (1906-1980) - Écho d'un Vietnam rêvé" est l’intitulé d'une grande exposition inaugurée mercredi 7 juillet au musée des Ursulines dans la petite ville de Mâcon, au Centre de la France.
>>L'esprit communautaire des Vietnamiens
>>Photo Hanoi’21, la photo comme une œuvre d’art

L'ambassadrice Lê Thi Hông Vân, cheffe de la Délégation vietnamienne auprès de l'UNESCO, prend la parole lors de la cérémonie d'ouverture de l'exposition de Mai Trung Thu à Mâcon.

Quelque 140 œuvres du feu le peintre Mai Trung Thu (alias Mai Thu) ont été rassemblées et seront présentées au public au musée des Ursulines d'ici fin octobre 2021. C'est la première fois qu'un musée en France rassemble un grand nombre de tableaux d'un des maîtres de la peinture contemporaine du Vietnam.

Plusieurs personnalités locales ont assisté au vernissage de l’exposition, parmi elles le maire de la ville, Jean-Patrick Courtois, et les élus du Département Saône-et-Loire et de la région Bourgogne Franche Comté. Du côté vietnamien, on notait la présence de l'ambassadrice Lê Thi Hông Vân, cheffe de la Délégation vietnamienne auprès de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), des représentants de l'ambassade et du Centre culturel du Vietnam en France.

L'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Vietnam en France, Dinh Toàn Thang, qui n'a pas pu être présent, a adressé ses salutations et son souhait de voir le succès de l’exposition. Les médias, un grand nombre de visiteurs mâconnais et des des Viêt kiêu (Vietnamiens d'outre-mer) étaient également présents pour l’occasion.


Des peintures de l'artiste Mai Thu à l'exposition au musée des Ursulines dans la ville de Mâcon, en France.

Le peintre Mai Trung Thu est né en 1906 et décédé en 1980. Il a été étudiant en première année de l’École des beaux-arts d'Indochine de 1925 à 1930. En 1937, il se rend en France pour visiter l'Exposition universelle de Paris. Il s'engage dans l'armée française en 1940, la quitte un an plus tard et s’installe dans la ville de Mâcon pendant un an. Grâce à l’entremise d'une Française qui aimait son talent, Mai Trung Thu était connu du club des amateurs d'art local. Il a rencontré des gens et leur a peint des tableaux à l'européenne. Dans le même temps, le peintre a commencé à développer son propre style, avec la ligne de peintures sur soie. Une série d'ouvrages sur les femmes et enfants vietnamiens fut achevée rapidement.

Au Vietnam, Mai Trung Thu réalisait des peintures à l'huile. C’est seulement une fois arrivé en France qu’il se mit à peindre sur la soie.

"L'art de la peinture sur soie de Mai Trung Thu est tout à fait unique, il combine le style traditionnel et les connaissances acquises lors de ses études à l’École des beaux-arts d'Indochine. Mais il a finalement créé une identité personnelle et n'a pas été influencé par aucun peintre français", a commenté Michèle Moyne-Charlet, directrice du musée des Ursulines.

S'exprimant lors de la cérémonie d’inauguration de l’exposition, l'ambassadrice Lê Thi Hông Vân a présenté sa gratitude en faveur des efforts de la ville de Mâcon et surtout du musée des Ursulines qui a "non seulement donné à voir le talent du feu peintre Mai Thu auprès du large public''.

Pour sa part, Jean-Patrick Courtois, maire de la ville de Mâcon, a déclaré que l'exposition constitue non seulement "un hommage à l’art vietnamien, dont Mai Thu est l’un des plus éminents représentants" mais elle démontre aussi "la capacité de Mâcon et du musée des Ursulines à accueillir des expositions de haut niveau, susceptibles d’attirer des visiteurs à l’échelle nationale, voire internationale".

Quant à Mai Lan Phuong, fille unique du peintre Mai Thu, elle a partagé ses sentiments "impressionnants" sur l'ampleur de l'exposition des œuvres de son père et "émotionnels" en témoignant comment les gens honoraient son héritage.
L'exposition se déroule avec la participation active du Cercle des Ursulines, spécialisé dans le développement de la culture et de l'art de la ville de Mâcon et du musée des Ursulines. Selon la vice-présidente du Cercle, Alexandra Weidmann, depuis sa création, son association a mené de nombreuses activités pour promouvoir et faire découvrir la culture vietnamienne et asiatique au public mâconnais.

Un visiteur admire des œuvres de l'exposition.

Auparavant, le 21 juin, le musée des Ursulines a ouvert un espace d'exposition d'une trentaine d'exemplaires des œuvres du peintre Mai Trung Thu dans le hall de la gare de Lyon, à Paris, l'un des plus grands pôles de circulation en France. En plus de ces deux expositions des peintures de Mai Trung Thu, la ville de Macon organise également des dizaines d'événements majeurs d'ici septembre pour présenter aux habitants mâconnais la culture vietnamienne tels que séminaires, concerts de musique folklorique, présentation de la gastronomie, l'art de calligraphie, etc.

"La promotion culturelle vietnamienne à Mâcon témoignent vraiment de la coopération dynamique et substantielle du partenariat stratégique Vietnam -France", a déclaré l'ambassadrice Lê Thi Hông Vân. C’est le seul pays européen avec lequel le Vietnam a construit un partenariat stratégique au niveau local et nous en sommes fiers. Ces activités portent encore une plus grande signification au seuil des 12es Assises de la coopération décentralisée Vietnam - France qui se tiendront au Vietnam l'année prochaine", a-t-elle conclut.
 
Texte et photos : NGUYÊN Thu Hà/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.