20/01/2022 16:19
La N°2 mondiale Aryna Sabalenka s'est de nouveau promenée au bord du gouffre mais sans y tomber, au contraire de la N°3 Garbine Muguruza qui y a été précipitée par une Alizé Cornet inspirée, jeudi 20 janvier à l'Open d'Australie.
>>Open d'Australie : Medvedev en contrôle, Sabalenka en survie, Murray en force
>>Novak Djokovic arrive à Belgrade après son expulsion d'Australie

La Bélarusse Aryna Sabalenka lors de son match contre la Chinoise Wang Xinyu à l'Open d'Australie le 20 janvier à Melbourne.
Photo : AFP/VNA/CVN

Dans le tableau masculin, en attendant le choc Medvedev - Kyrgios, la surprise est venue de l'élimination de Diego Schwartzman (13e) par le 175e mondial et invité dans le tableau principal Christopher O'Connell.

Sabalenka in, Muguruza out

Sabalenka a été obligée, comme au 1er tour, de renverser une situation compromise.

Face à la 100e mondiale Xinyu Wang, la puissante Bélarusse s'est retrouvée en grand danger en raison d'un service complètement déréglé.

Six doubles fautes au cours du tout premier jeu, puis trois d'affilée pour offrir le 3-0 et encore une, la 12e, pour concéder le premier set...

"J'ai une grande expérience de jouer sans mon service... Je n'ai cessé de me dire que j'avais suffisamment d'autres coups dans ma raquette pour gagner les jeux sans mon service", a-t-elle expliqué.

Mais quand même, après avoir déjà dû renverser une situation compromise au 1er tour mardi 18 janvier face à l'Australienne Storm Sanders (128e) 5-7, 6-3, 6-2, elle est de nouveau passée tout près de l'élimination face à Wang finalement écartée 1-6, 6-4, 6-2.

Muguruza, elle, a été sans ressource face à Cornet (61e) qui a parfaitement exécuté le plan qu'elle s'était fixé. Résultat, la Française s'est offert un joli cadeau d'anniversaire à deux jours de fêter ses 32 ans avec une victoire sans contestation 6-3, 6-3 sur l'Espagnole.

"Je la connais bien, je l'ai jouée quelques fois. La dernière, je l'avais battue sur gazon, donc je savais à quoi m'attendre et je savais comment l'embêter", a commenté Cornet.

"Mais entre savoir ce qu'il faut faire et l'appliquer comme j'ai pu le faire aujourd'hui, c'est vrai que ce n'est pas évident. J'ai été hyper concentrée, j'étais dans ma bulle, je me sentais juste bien en fait. Je n'avais pas de pensées parasites, je sentais que mes coups partaient bien, je jouais relâchée", savourait la Française.

Finaliste des derniers Masters (contre Muguruza), l'Estonienne Anett Kontaveit (7e) a elle aussi été sortie prématurément et sèchement, par la Danoise Clara Tauson (39e) 6-2, 6-4.

La Polonaise Iga Swiatek est à l'inverse passée en coup de vent, aux dépens de la Suédoise Rebecca Peterson (82e) 6-2, 6-2.

Rublev à bon port, Schwartzman dans la nature

L'Australien Christopher O'Connell après sa balle de match victorieuse contre l'Argentina Diego Schwartzman à l'Open d'Australie le 20 janvier.
Photo : AFP/VNA/CVN
L'Argentin Diego Schwartzman (13e) a été surpris par l'Australien Christopher O'Connell, 175e à l'ATP et bénéficiaire d'une invitation, qui s'est imposé 7-6 (8/6), 6-4, 6-4.

À 27 ans, O'Connell participe à son quatrième Open d'Australie où il restait sur une défaite au 2e tour l'an passé.

Au contraire, l'express Andrey Rublev (6e) est arrivé sans encombre au 3e tour : le Russe a mis 1h47 pour éliminer le Lituanien Ricardas Berankis (93e) 6-4, 6-2, 6-0, après avoir mis 1h24 pour se débarrasser de l'Italien Gianluca Mager (65e), 6-3, 6-2, 6-2, au 1er tour.

Le choc de la journée est programmé en début de session nocturne entre le N°2 mondial et finaliste de l'an dernier Daniil Medvedev, et l'enfant chéri de l'Open d'Australie, le fantasque et spectaculaire Nick Kyrgios.

En raison du COVID, la jauge au Melbourne Park a été réduite à 50%. Quelques heures avant d'affronter le favori du tournoi -depuis l'expulsion de Novak Djokovic- Kyrgios a réclamé un maximum de spectateurs.

AFP/VNA/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

Cao Bang travaille avec des experts du Réseau mondial des géoparcs Le Comité populaire de la province de Cao Bang au Nord a travaillé le 25 mai avec un groupe d’experts du Réseau mondial des géoparcs sur le géoparc mondial Non Nuoc Cao Bang, en vue de la réévaluation prochaine de ce géoparc.