ONU : huit millions de personnes touchées par la sécheresse en Éthiopie

Les Nations unies sont préoccupées par la propagation du conflit dans l'Ouest de l'Éthiopie et par la sécheresse qui touche huit millions de personnes dans le pays, a indiqué vendredi 24 juin un porte-parole de l'ONU.

>>Le PAM met en garde contre une catastrophe humanitaire imminente en Ethiopie

>>Sécheresse : 845.000 personnes déplacées en Éthiopie et en Somalie

La région d'Oromia, en Éthiopie. Photo : ONU/CVN

Les conflits dans l'Ouest de la vaste région d'Oromia, à Benishangul-Gumuz, à la frontière avec le Soudan, et dans la région des nations, nationalités et peuples du Sud ont provoqué d'importants déplacements, endommagé des infrastructures et compromis la réponse humanitaire, a dit Stéphane Dujarric, porte-parole principal du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres.

Au total, on estime à plus de 500.000 le nombre de personnes déplacées par le conflit dans l'ouest de la région d'Oromia, a-t-il ajouté. La grave sécheresse qui sévit en Éthiopie affecte également certaines zones touchées par le conflit dans les régions d'Oromia et Afar, a-t-il affirmé lors d'un briefing régulier.

Il a ajouté que plus de 4,5 millions de personnes avaient bénéficié d'une aide dans les zones touchées par la sécheresse. "À travers l'Éthiopie, le Kenya et la Somalie, au moins 18,4 millions de personnes se réveillent déjà chaque jour avec des niveaux élevés d'insécurité alimentaire aiguë et de malnutrition croissante, alors que la région est confrontée à l'impact de quatre saisons des pluies ratées consécutives, un événement climatique jamais vu au cours des 40 dernières années", a dit M. Dujarric.

"Les partenaires humanitaires ont besoin de toute urgence de fonds supplémentaires pour répondre à l'augmentation rapide des besoins dans les mois à venir".


APS/VNA/CVN