Nouvelle physionomie d’un village des Công à Diên Biên

La Chà, district de Nâm Pô, est l’un des quatre villages de la province montagneuse de Diên Biên (Nord) abritant l'ethnie Công. Établi en 1952 avec 12 premières familles totalisant 60 personnes, il s’est beaucoup élargi au fil des années et accueille aujourd’hui 79 familles, soit près de 400 personnes.

>>À la découverte du Têt des fleurs de l’ethnie Công

>>Aider les Công à s’extirper de la pauvreté

Grâce aux soins des autorités locales, les villageois ont accès au réseau électrique national, bénéficient de nouvelles infrastructures routières comme chemins vicinaux bien aménagés, ponts suspendus traversant les cours d’eau, etc.

Les Công vivent essentiellement dans les provinces septentrionales de Lai Châu et Diên Biên. Ils sont l’une des 16 minorités ethniques les moins nombreuses. Autrefois, en choisissant les hautes montagnes ou les forêts profondes comme demeure, ils avaient une vie très pénible en raison des cultures sporadiques et des méthodes de production agricole à faible rendement.

Ces dernières années, grâce aux politiques de soutien du Parti et de l’État en faveur des minorités ethniques, les Công sont appelés à s’installer dans les zones d’habitations plus favorables. Leur vie matérielle et spirituelle s’améliore progressivement.

La Chà est l’un des quatre villages de la province montagneuse de Diên Biên (Nord) abritant l’ethnie Công.
Une maison sur pilotis en dur installée dans un espace bien aéré.
Un pont suspendu au-dessus du ruisseau Nâm Cha.
Chemin vicinal bétonné.
Enfants s’amusant dans une école villageoise.

Texte et photos : Xuân Tiên - Linh Thao/VNA/CVN

back to top