23/04/2021 12:30
L'Espagnol Rafael Nadal, N°3 mondial et tête de série N°1 au tournoi ATP 500 de Barcelone, a encore dû batailler pour décrocher sa qualification en quarts de finale, lâchant un set face au Japonais Kei Nishikori avant de l'emporter jeudi 22 avril, 6-0, 2-6, 6-2.
>>Tennis : "objectif" Roland-Garros pour Thiem, qui confie son mal-être actuel
>>Rafael Nadal et son regret
>>US Open : Nishikori, désormais négatif au coronavirus, annonce son forfait

La joie de l'Espagnol Rafael Nadal après sa victoire face au Japonais Kei Nishikori, le 22 avril au tournoi ATP 500 de Barcelone.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le Majorquin, en quête d'un 12e titre sur la terre barcelonnaise, a eu besoin de 2h20 pour se défaire du Japonais, ancien N°4 mondial aujourd'hui retombé à la 39e place mondiale.

Mercredi 21 avril, l'Espagnol, éliminé en quart de finale à Monte-Carlo la semaine dernière, avait déjà passé plus de deux heures sur le court pour venir à bout du modeste Bélarusse Ilya Ivashka, 111e joueur mondial, issu des qualifications.

Ancien vainqueur à Barcelone en 2014 et 2015, Nishikori peut nourrir quelques regrets : il n'a réussi à convertir que deux de ses 13 balles de break face à Nadal, qui a su rester présent dans les moments importants.

"Je pense que j'ai bien mieux joué qu'hier; c'est une chose qui était importante pour moi. Mon niveau d'énergie positive était meilleur, je suis très satisfait", a commenté le N°3 mondial à l'issue du match.

Au prochain tour, il affrontera le Britannique Cameron Norrie, qui a bénéficié de l'abandon du Belge David Goffin, pour tenter de décrocher une place dans le dernier carré.

Deux autres favoris, Stefanos Tsitsipas, récent vainqueur à Monte-Carlo, et Andrey Rublev (7e), ont eux aussi décroché leur billet pour les quarts. Le Grec y affrontera le jeune Canadien, Felix Auger-Aliassime, qui s'est récemment adjoint les services de Toni Nadal, tandis que le Russe sera opposé à la pépite italienne, Jannik Sinner.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

À la découverte de la mangrove de Dông Rui Grâce aux efforts conjugués des autorités et des populations locales, Dông Rui est aujourd’hui la plus belle et la plus vieille mangrove primitive du Nord du Vietnam. Située dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, elle est le meilleur rempart contre l’érosion marine et une extraordinaire source de vie pour les habitants.