20/04/2021 21:21
Les "petits" d'abord: pensionnaires de National 2 (4e div), Rumilly Vallières et Canet Roussillon inaugurent mardi 20 avril à domicile les quarts de finale de la Coupe de France, respectivement contre Toulouse (L2) et Montpellier, avant PSG-Angers et le choc OL-Monaco mercredi 21 avril.
>>L1 : dans la course au titre, quel prétendant a la route la plus dégagée ?
>>Ligue 1: Le groupe de tête fonce, Nantes s'enfonce

Les joueurs de Canet Roussillon célèbrent leur victoire contre l'Olympique de Marseille en 16e de finale de Coupe de France au stade Gilbert Brutus de Perpignan, le 7 mars.
Photo : AFP/VNA/CVN

Après avoir corrigé Le Puy (N2) en huitièmes de finale par 4 buts à 0, les amateurs de Haute-Savoie s'attaquent à Toulouse en début de soirée (18h45).

Descendu en Ligue 2 en 2020, le TFC occupe la deuxième place du classement à cinq journées de la fin de la saison et peut espérer retrouver directement l'élite s'il conserve son rang.

Mais Toulouse est décimé par les cas de COVID-19 : aux sept cas déjà connus se sont ajoutés dimanche 18 avril "quatre nouveaux joueurs et un membre du staff technique", selon un communiqué des Violets, longtemps embêtés par Saumur (N3) au tour précédent avant de se qualifier par le plus petit écart (2-1).

À 21h10, Montpellier se déplacera chez l'autre Petit Poucet, Canet Roussillon, qui a déjà fait perdre son chemin à un pensionnaire de Ligue 1 : l'OM, battu 2-1 en seizièmes de finale.

"Même pas peur... si un peu quand même", ont plaisanté les Catalans sur leur compte Twitter. Il y a de quoi, face à une équipe qui vient de tenir en échec Lille, le leader de la Ligue 1 (1-1).

Distancé dans la course aux places européennes (8e), le club de l'Hérault pourrait en outre faire de la Coupe son objectif de fin de saison.

Le choix entre championnat et Coupe sera plus cornélien pour les équipes engagées mercredi 21 avril : trois d'entre elles font partie du quatuor de tête de la Ligue 1, qui se tient en à peine trois points.

Le défenseur de Lille Zeki Celik (gauche) se bat pour le ballon avec le milieu de terrain de Montpellier Mihailo Ristic lors du match de L1 au stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d'Ascq, près de Lille, le 16 avril.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'affiche la plus prometteuse oppose l'OL (4e) à Monaco (3e), presque inarrêtable en 2021 - 13 victoires, une défaite et un match nul - et large vainqueur à Bordeaux dimanche 18 avril (3-0).

Lyon a davantage peiné contre Nantes (victoire 2-1) et pourrait être privé de Tino Kadewere, qui s'est blessé à l'entraînement début avril et n'était pas dans le groupe lyonnais en Loire-Atlantique.

Mais en huitièmes de finale de la Coupe, Monaco a autant souffert que l'OL : les deux clubs ont dû en passer par les tirs au but pour éliminer respectivement Metz (0-0, 5-4 tab) et le Red Star (2-2, 5-4 tab).

Une débauche d'énergie que le PSG ferait mieux d'éviter en recevant Angers, puisqu'il est encore engagé en Ligue des champions, en plus du championnat et de la Coupe.

Le dauphin du Losc sera vraisemblablement privé des blessés Abdou Diallo (mollet) et Marquinhos (cuisse), et peut-être de son gardien Keylor Navas (épaule), ménagé dimanche 18 avril lors de la victoire in extremis contre Saint-Étienne (3-2).
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

À la découverte de la mangrove de Dông Rui Grâce aux efforts conjugués des autorités et des populations locales, Dông Rui est aujourd’hui la plus belle et la plus vieille mangrove primitive du Nord du Vietnam. Située dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, elle est le meilleur rempart contre l’érosion marine et une extraordinaire source de vie pour les habitants.