29/06/2022 21:50
Récemment, l'hôpital Cho Rây de Hô Chi Minh-Ville, en collaboration avec l'Hôpital pédiatrique numéro 2 et l'hôpital Thông Nhât, a annoncé l'achèvement et la mise en service d’un logiciel de gestion d’offre et de réception d'organes pour des greffes.
>>Coopération entre trois grands hôpitaux pour des greffes d’organes
>>Don d’organes, une vie après la mort

L’hôpital Cho Rây présente son logiciel de gestion et de coordination des dons et greffes d’organes.

Nguyên Tri Thuc, directeur de l'hôpital Cho Rây, a déclaré que la partie la plus difficile du don et de la transplantation d'organes jusqu'à présent est d’assurer la transparence, l'objectivité et de créer la confiance des donneurs. Dans le passé, les questions que posaient le plus souvent les proches des donneurs aux coordonnateurs des greffes d'organes étaient notamment : Comment être sûrs que les organes donnés ne sont pas commercialisés ? Les organes ont-ils été transplantés sur une personne qui en a réellement besoin ?

Par conséquent, l'une des responsabilités des coordonnateurs est d'accroître le consensus sur le don d'organes afin de sauver des vies, augmenter la source des dons d’organes et de gérer scientifiquement la sélection et la coordination pour que ce travail significatif soit transparent et équitable. Pour résoudre cette question importante, l'hôpital Cho Rây coopère depuis 2019 avec l'hôpital Thông Nhât et l'Hôpital pédiatrique numéro 2 pour mettre en œuvre un projet de réseau de coordination interinstitutionnel sur le don et la transplantation d'organes humains. Pour ce faire, le plus important est de créer un logiciel capable de recevoir, gérer et sélectionner les informations nécessaires pour une transplantation optimale d’organe.

La Dr Du Thi Ngoc Thu, chef de l'unité de don d'organes et de coordination des dons d'organes humains de l’hôpital Cho Rây, a déclaré que l'objectif principal de ce logiciel est d'être totalement transparent sur la réception et la coordination de la transplantation d'organes. Une fois que les informations du donneur et du receveur sont mises à jour sur ce système, elles sont ensuite cryptées pour garantir la confidentialité. Les paramètres sont systématiquement détaillés et notés selon chaque catégorie. Ce logiciel sélectionne automatiquement le receveur d'organe le plus approprié pour chaque donneur grâce aux informations en termes d’antécédents médicaux tels que le groupe sanguin, la compatibilité et l’historique médical, notamment. "Ce logiciel garantira la sélection d'un receveur de greffe précis et objectif que personne ne peut influencer. Il n'y aura donc pas de priorisation ni de fraude dans la coordination et la sélection des receveurs de greffe d'organes", a affirmé Mme Thu.

Le Dr Pham Ngoc Thach, directeur adjoint de l'Hôpital pédiatrique numéro 2, a déclaré que jusqu'à présent, les greffes d'organes dans son établissement ont toutes été effectuées par des donneurs vivants. Cependant, avec un nombre en augmentation d'enfants atteints d'atrésie biliaire congénitale atteints d'insuffisance rénale en attente d'une greffe, il devient primordial, dans les temps à venir, de mobiliser les organes des personnes en état de mort cérébrale et/ou en arrêt cardiaque. "Avec l'application d'un logiciel transparent et ouvert comme celui-ci, il sera plus facile de créer un consensus parmi les proches d’une personne décédée et cela aidera à des dons d'organes plus nombreux, offrant ainsi plus de chances de vie à de nombreux jeunes enfants", a déclaré le Dr Thach.

Dans un premier temps, le système n'acceptera que les informations sur ceux qui s'inscrivent pour des greffes d'organes à Hô Chi Minh-Ville. Dans l'avenir, l'hôpital Cho Rây demandera l'autorisation du Centre national de coordination des greffes d'organes d’élargir la cible à l'échelle nationale.

Texte et photo : Quang Châu/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Nécessité d'une politique de visa plus ouverte pour attirer les touristes étrangers Le nombre de touristes internationaux au Vietnam reste encore limité. Les agences de gestion et de voyages estiment que la politique de visa du pays doit encore être plus ouverte.