La sous-lignée BA.5 du variant Omicron détectée au Vietnam

La sous-lignée BA.5 du variant Omicron est déjà entrée au Vietnam et pourrait submerger l'ancienne sous-lignée BA.2 qui est dominante dans le pays, selon le Professeur Phan Trong Lân, directeur du Département de médecine préventive du ministère de la Santé.

>>COVID-19 : 637 nouveaux cas détectés en 24 heures

>>COVID-19: 557 nouveaux cas détectés en 24 heures

>>Ninh Binh accélère l’administration de la 4e dose de vaccin

Un élève se fait vacciner contre le COVID-19 à Han
Photo : VNA/CVN

Le Professeur Phan Trong Lân a déclaré que les résultats du séquençage des gènes ont montré que la sous-variante BA.5 d'Omicron a été trouvée au Vietnam.

"Cette variante peut submerger les anciennes sous-lignées (BA.1 et BA.2)", a-t-il souligné.

L'intrusion est inévitable car la sous-lignée a été observée dans des pays d'Europe et des États-Unis et les activités de voyage entre les pays ont été autorisées, a-t-il déclaré, ajoutant que le ministère de la Santé continuera de surveiller l'évolution de la pandémie.

Le nombre de cas de COVID-19 a diminué avec un très faible ratio d'infections et de décès. Les patients souffraient principalement de la sous-lignée BA.2 d'Omicron avec des symptômes légers. La majorité des cas ont été enregistrés dans la région du Nord avec environ 107.000 au cours des deux derniers mois.

Le Professeur Phan Trong Lân a attribué les résultats à un taux de vaccination élevé et à des activités efficaces pour protéger les groupes à haut risque.

Il a déclaré que les recherches initiales avaient montré que les sous-lignées d’Omicron BA.4 et BA.5 se propageaient plus rapidement que BA1 et BA.2. Il n'y a pas eu de preuves spécifiques sur la virulence des nouvelles sous-lignées, mais certaines études ont indiqué qu'il y a une aggravation dans la région africaine.

L'Organisation mondiale de la Santé a averti que, comme les nouveaux variants du SRAS-CoV-2 compliquent à nouveau la pandémie, les pays doivent maintenir des mesures telles que la vaccination et la surveillance.

Le ministère de la Santé a appelé les personnes, en particulier celles à haut risque d'infection, à être complètement vaccinées contre le COVID-19.

Depuis le début de la pandémie, le Vietnam a comptabilisé 10.744.085 cas, dont 9.656.467 guérisons et 43.084 morts. À ce jour, 229.854.734 doses de vaccins anti-COVID-19 ont été administrées.

VNA/CVN