01/12/2021 15:34
La maire écologiste de Strasbourg, Jeanne Barseghian, a annoncé mardi 30 novembre un renforcement des mesures visant à faire respecter les gestes barrières sur le marché de Noël, tandis que le pass sanitaire sera désormais demandé sur les zones les plus fréquentées.
>>L'ombre du COVID plane sur le Marché de Noël de Strasbourg
>>Strasbourg, capitale de Noël, s'illumine... sans chalet ni public

Illuminations autour du marché de Noël de Strasbourg, le 26 novembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Nous avons constaté des insuffisances dans le respect des gestes barrières, notamment le port du masque", a regretté Mme Barseghian après un week-end d'ouverture du marché de Noël marqué par une "forte" affluence.

La préfecture du Bas-Rhin a, de son côté, annoncé mardi soir 30 novembre, qu'en accord avec la ville, le pass sanitaire sera, à compter de vendredi, demandé à l'entrée des places Broglie et Kléber, les plus fréquentées du marché de Noël de Strasbourg, ainsi qu'une augmentation des zones de restauration, seuls endroits où le masque peut être retiré après présentation du pass sanitaire.

La préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier, avait dès lundi 29 novembre déploré le non respect d'"un certain nombre de règles" et demandé à la mairie, organisatrice de l'événement, un "effort de communication".

"Nous en avons tiré les leçons", a assuré Jeanne Barseghian, "en renforçant la signalétique, en responsabilisant les exposants, et en augmentant la présence des médiateurs et les patrouilles de la police municipale".

Dans le détail, les zones de consommation de nourriture ont vu leur balisage complété "par des pancartes et des ballons lumineux", afin que la restauration soit bien cantonnée à ces espaces. Des "affichages plus visibles et messages sonores réguliers" pour informer les visiteurs seront aussi mis en place, selon la préfecture.

Deux équipages de police municipale ont été également déployés en renfort.

"La pédagogie a aussi ses limites, nous renforçons possiblement les sanctions, avec une amende de 135 euros en cas de non-respect avéré des règles et un risque de fermeture des chalets pour les exposants qui ne joueraient pas le jeu", a averti la maire.

Dans le Bas-Rhin, le taux d'incidence du COVID-19 atteignait 378 pour 100.000 habitants lundi 29 novembre, contre 292 au niveau national, selon les chiffres de CovidTracker.

"Pour l'instant, les hospitalisations restent limitées et nous avons bon espoir que nos mesures de prévention portent leurs fruits, mais nous devons rester très vigilants et les règles doivent être respectées, sinon ça ne tiendra pas", a mis en garde l'élue.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les "patients" particuliers de l'enseignante de 89 ans

Une feuille de route pour une réouverture sûre au tourisme international Le Bureau du gouvernement vient de publier un télégramme officiel sur les directives du Premier ministre Pham Minh Chinh concernant la définition d’une feuille de route de réouverture sûre, scientifique et efficace au tourisme international.