17/09/2021 09:28
Emmanuel Macron a accueilli, jeudi soir 16 septembre, à dîner Angela Merkel, l'une des dernières occasions pour les deux dirigeants de travailler "main dans la main" à l'approche des élections allemandes, qui désigneront le 26 septembre le successeur de la chancelière.
>>Macron accueille Merkel sur la Côte d'Azur pour préparer la rentrée
>>Macron et Merkel réunis à Toulouse pour resserrer le couple franco-allemand
>>Macron et Merkel appellent la Turquie à cesser son attaque

La chancelière allemande Angela Merkel et le président Emmanuel Macron font une déclaration à la presse dans la cour de l'Élysée, le 16 septembre à Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les retrouvailles post-estivales entre le Français et l'Allemande n'ont donné lieu à aucune effusion particulière dans la cour de l'Élysée. "D'ici à la formation du prochain gouvernement (allemand), Angela Merkel et moi-même continuerons à travailler main dans la main sur les grands dossiers auxquels nous cherchons à apporter des solutions franco-allemandes, comme nous le faisons depuis le premier jour", a affirmé Emmanuel Macron.

Et il a énuméré les nombreux dossiers au menu de ce "dîner de travail", en premier lieu les "conséquences" que les Européens doivent tirer "entre eux" de la crise en Afghanistan. La "cohérence des Européens" est également en jeu, selon lui, dans "la lutte contre le terrorisme" au Sahel, où Paris a annoncé jeudi matin 16 septembre la mort due chef du groupe jihadiste État islamique au Grand Sahara (EIGS), Adnan Abou Walid al-Sahraoui.

Emmanuel Macron n'a pas directement évoqué le choc provoqué par l'annonce spectaculaire faite mercredi soir 15 septembre d'un vaste pacte de sécurité entre les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie, qui a évincé Paris d'un méga-contrat de fourniture de sous-marins à Canberra. Il a juste cité l'importance de la zone Indo-Pacifique sur laquelle "les Européens ont adopté une stratégie commune" cette semaine.

La rupture de ce contrat devrait pousser Paris à continuer à promouvoir plus de défense et d'autonomie stratégique européenne, notamment industrielle.

AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

À la conquête de la falaise de Dieu à Hà Giang Située à une altitude de 1.700 m, la falaise de Dieu - Vach da thân - dans la province montagneuse de Hà Giang (Nord), est l’un des endroits qui attirent de nombreux touristes.