28/10/2020 11:31
LVMH et le joaillier américain Tiffany ont repris les négociations pour tenter de sauver leur rapprochement, brutalement remis en cause par le géant mondial du luxe à la fin de l'été.
>>LVMH lance la contre-attaque judiciaire face à Tiffany

Logos de LVMH et Tiffany.
Photo : AFP/VNA/CVN


Parmi les options envisagées, les deux entreprises parlent d'abaisser le prix initialement convenu, a indiqué une source impliquée dans les discussions.

Le groupe de Bernard Arnault avait accepté fin 2019 de mettre sur la table 135 USD par action pour mettre la main sur la société américaine, ce qui représentait alors un mariage à 16,2 milliards d'USD.

Cet événement s'annonçait comme l'union du siècle dans le monde du luxe.

LVMH pourrait désormais ne débourser que 130 à 133 USD par action, a précisé la source, confirmant ainsi des informations de la chaîne CNBC et du quotidien Financial Times.

La pandémie est passée par là égratignant les ventes du joaillier, connu pour son magasin mythique sur la 5e avenue de New York et ses boîtes bleues, et faisant tourner au vinaigre la romance entre les deux parties.

LVMH, propriétaire de Louis Vuitton, Dior et des champagnes Moët & Chandon entre autres, a estimé que les conditions avaient changé et a annoncé début septembre n'être "plus en mesure" d'acquérir "en l'état" Tiffany. 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.