L'UE facilitera les exportations de produits alimentaires depuis l'Ukraine

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré mardi 31 mai que son institution déployait de grands efforts pour construire des "corridors de solidarité" afin de faciliter les exportations de produits alimentaires depuis l'Ukraine, en particulier les plus de 20 millions de tonnes de céréales bloquées dans les entrepôts ukrainiens.

>>Le chef de la FAO appelle le G7 à prendre des mesures pour faire face à la pénurie alimentaire

>>Crise ukrainienne : les prix alimentaires mondiaux atteignent un niveau jamais enregistré

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, prend la parole lors d'une conférence de presse à Bruxelles, le 31 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN

Plus tôt dans le mois, la Commission européenne a proposé d'établir des "corridors de solidarité" pour s'assurer que l'Ukraine soit en mesure d'exporter et d'importer les produits dont elle a besoin, de l'aide humanitaire aux nourritures animales et aux engrais, alors que les ports ukrainiens sont bloqués en conséquence du conflit russo-ukrainien.

"Ce n'est pas anodin et c'est bien entendu plus difficile et plus coûteux, mais il est impératif de faire sortir ce blé", a-t-elle déclaré à l'issue d'un sommet extraordinaire de deux jours des dirigeants de l'Union européenne (UE).

Les dirigeants de l'UE ont appelé la Russie à lever le blocus des ports ukrainiens de la mer Noire et à autoriser les exportations de produits alimentaires. L'UE intensifiera également sa propre production de denrées alimentaires, et elle table sur des exportations record de 40 millions de tonnes de céréaes en 2022 et 2023, a indiqué Mme Von der Leyen.

Au marché de céréales à Amritsar dans l'État indien du Pendjab.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Nous appelons nos partenaires à ne pas limiter le commerce de produits agricoles. Les restrictions commerciales sous quelque forme que ce soit n'ont absolument aucune place dans nos États membres ou dans le monde", a-t-elle dit.

Au cours de ce sommet, les dirigeants de l'UE sont parvenus à un accord sur une interdiction de 90% des importations de pétrole russe vers l'UE d'ici à la fin de l'année.

Mme Von der Leyen a évoqué la manière dont l'UE cherche des "fournisseurs plus fiables" de gaz, observant que les livraisons de gaz naturel liquéfié (GNL) d'autres parties du monde que la Russie avaient doublé au cours du premier trimestre 2022 par rapport à l'année précédente.

Le stockage de gaz dans l'UE s'élève à 41% des capacités, soit cinq points de pourcentage de plus que l'année dernière, a souligné la président de la Commission européenne. L'UE doit réaliser "des investissements massifs dans les énergies renouvelables", a-t-elle déclaré.


Xinhua/VNA/CVN