L'Ouest américain se prépare à affronter de nouvelles intempéries dangereuses

La côte ouest américaine, déjà endeuillée par une accumulation de tempêtes historiques, se préparait jeudi 12 janvier à affronter de nouvelles fortes pluies.

>> Une tempête de neige "potentiellement meurtrière" sur le Nord-Est américain

>> L'Ouest américain continue de suffoquer

>> Un cyclone amène toujours plus de pluie en Californie, frappée par des tempêtes historiques

Une maison en partie inondée près de Chualar, en Californie, le 12 janvier.
Photo : AFP/VNA/CVN

Une série de déluges se sont abattus sur la Californie dans les dernières semaines, tuant 19 personnes et causant des inondations ainsi que des coupures de courant. Et la région ne connaîtra pas de répit. Un cyclone venu du Pacifique devrait apporter d'importantes précipitations du Nord de cet État jusqu'à celui de Washington, frontalier du Canada.

"Le défilé incessant de cyclones qui a ciblé la Californie la semaine passée devrait changer d'orientation", a indiqué le Service météorologique américain (NWS). D'ici samedi matin 14 janvier, un nouveau cyclone - et les trombes d'eau qu'il charrie - devraient prendre le relais, ont-ils précisé.

Jusqu'à 15 cm de pluie sont attendus dans les prochaines 48 h autour de Seattle, grande ville du Nord-Ouest des États-Unis. Dans les montagnes de l'État de Washington, des alertes avalanche sont en vigueur, la tempête devant déposer sur les pentes une neige plus humide et plus lourde.

Le centre des avalanches du nord-ouest (NWAC) a dit s'attendre à des avalanches "dangereuses et de grande ampleur" sur le passage de ce phénomène météorologique jeudi 12 janvier. Sont notamment à craindre des "avalanches de neige mouillée", qui se produisent quand une neige plus humide s'accumule sur un manteau neigeux léger, rendant l'ensemble instable.

Flaques et égouts

Sur les hauteurs du nord de la Californie, 1,8 m de neige pourrait tomber entre vendredi et mardi, avec des rafales de vent poussant jusqu'à 80 km/h. Le service météo a précisé que les déplacements en montagne étaient "fortement déconseillés" ce week-end.

Plus bas, des inondations sont possibles dans une immense zone allant de la célèbre ville de San Francisco à l'État de l'Oregon, au Nord. La région se remet à peine d'une succession de déluges. San Francisco a connu ses deux semaines les plus pluvieuses depuis 150 ans, mettant à rude épreuve les égouts, où l'eau de pluie s'est mêlée aux eaux usées.

"Ne sautez pas dans les flaques", a prévenu Eileen White, une responsable sanitaire régionale, selon le journal San Francisco Chronicle. Les tempêtes ont déjà fait au moins 19 morts en Californie. Parmi les victimes, des conducteurs pris au piège par les eaux dans leur véhicule, des personnes tuées par la chute d'un arbre ou un couple tué dans un éboulement.

Dans le centre de l'État, la Garde nationale participe aux recherches pour retrouver un petit garçon de cinq ans, emporté par les flots lundi 9 janvier pendant que sa mère, qui a survécu, le conduisait à l'école. "Nous poursuivrons (...) jusqu'à ce que nous le trouvions", a assuré Tony Cipolla, un porte-parole des services du shérif du comté de San Luis Obispo, au San Luis Obispo Tribune.

Sécheresse

La Californie est habituée aux conditions météo extrêmes, et les tempêtes hivernales sont courantes. Mais, s'il est difficile d'établir un lien direct entre ces tempêtes en série et le changement climatique, les scientifiques expliquent régulièrement que le réchauffement augmente la fréquence et l'intensité des phénomènes météorologiques extrêmes.

Ces pluies diluviennes ne suffiront toutefois pas à reconstituer les réserves d'eau en Californie. Plusieurs hivers de précipitations supérieures à la normale seraient nécessaires pour compenser la sécheresse des dernières années, selon les experts.

AFP/VNA/CVN


back to top