L'OPEP+ augmentera légèrement sa production de pétrole

L'alliance pétrolière a décidé de relever sa production de 100.000 barils par jour en septembre prochain, selon un communiqué de l'OPEP publié après la 31e Réunion ministérielle des pays membres et non membres de l'OPEP.

>>Le pétrole termine en petite hausse avant l'OPEP+

>>L'OPEP+ maintient le cap sur l'augmentation de la production de pétrole en août

>>L'OPEP revoit à la baisse ses prévisions sur la croissance mondiale et la demande de pétrole

Le roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud (2e à droite) d'Arabie saoudite rencontre le président américain Joe Biden (2e à gauche) à Djedda, en Arabie saoudite, le 15 juillet.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, un groupe connu sous le nom d'OPEP+, a annoncé mercredi 3 août une légère augmentation de sa production en septembre malgré les appels à une hausse plus rapide afin de maîtriser la montée des prix du brut.

L'alliance pétrolière a décidé de relever sa production de 100.000 barils par jour en septembre, selon un communiqué de l'OPEP publié après la 31e Réunion ministérielle des pays membres et non membres de l'OPEP.

La réunion a mis en lumière "l'évolution dynamique et rapide" du marché pétrolier, indique le communiqué, et a averti que le sous-investissement prolongé dans le secteur pétrolier en amont "affectera la disponibilité de réserves adéquates en temps voulu pour répondre à la demande croissante au-delà de 2023".

La décision de l'OPEP+ est intervenue mercredi 3 août alors que les prix du pétrole brut sont toujours élevés dans un contexte de réserves restreintes et de tensions géopolitiques. En effet, le West Texas Intermediate (WTI) et le Brent sont toujours à environ 100 USD le baril ces dernières semaines et continuent d'alimenter l'inflation dans de nombreux pays.

L'OPEP+ avait grandement réduit sa production de pétrole en 2020 en raison d'une chute de la demande due à la pandémie de COVID-19, avant de la relancer en juillet 2021.

Théoriquement, la production totale de l'alliance aurait dû retrouver son niveau pré-pandémique à la fin du mois d'août, cependant certains pays tels que l'Angola et le Nigeria étaient loin de remplir leurs objectifs de production en juin, selon le dernier rapport mensuel de l'OPEP.

Afin de contenir l'inflation et l'augmentation des prix du brut, le président américain Joe Biden s'est rendu en Arabie saoudite à la mi-juillet pour demander une hausse de la production au pays, dirigeant de facto de l'OPEP, mais Riyad a réitéré son engagement envers l'OPEP+.

La prochaine réunion ministérielle de l'OPEP+ aura lieu le 5 septembre.


Xinhua/VNA/CVN