Ligue 1 : le Paris Saint-Germain battu à Nice avant d'aller à Madrid

Le Paris Saint-Germain ira à Madrid lesté d'une défaite concédée dans les dernières minutes à Nice (1-0), samedi 5 mars pour la 27e journée de Ligue 1, à force d'avoir trop voulu s'économiser pour son 8e de finale retour de Ligue des champions.

>>Ligue 1 : Lyon assomme Nice et tutoie le top 5, Lille double Montpellier

>>Coupe : Nantes donne rendez-vous à Nice au Stade de France

>>Espagne : plein de confiance pour le Real et l'Atlético

La joie de l'attaquant algérien de Nice, Andy Delort (gauche), après avoir ouvert le score à domicile face au Paris Saint-Germain, lors de la 27e journée de Ligue 1, le 5 mars à l'Allianz-Riviera.
Photo : AFP/VNA/CVN

Une demi-volée d'Andy Delort (88e) au bout d'un contre, amorcé après une perte de balle de Neymar, a coûté au PSG sa troisième défaite en L1 de la saison. Kylian Mbappé, suspendu, lui a beaucoup manqué.

Si dans l'autre match de la journée, Brest à gagné à Lens (1-0), qui risque le décrochage dans la course à l'Europe en fonction des résultats de dimanche, ce Nice-PSG ne change pas beaucoup le classement du Paris Saint-Germain. Le leader compte toujours 13 longueurs d'avance en tête sur son vainqueur du jour, mais cet échec peut faire mal au moral à quatre jours d'aller défendre son avantage de l'aller à Madrid (1-0).

Quinze jours plus tôt, le PSG avait aussi perdu à Nantes. "Il ne faut pas s'inquiéter, on est premier, a prévenu le capitaine Marquinhos au micro de canal Plus, mais il ne faut pas que ce soit une habitude de commencer à perdre à l'extérieur." Le PSG n'a jamais réussi à battre le Gym cette saison, après le 0-0 de l'aller, et le nouveau nul vierge en Coupe de France, perdu aux tirs au but (6-5), en 8e de finale. Nice, déjà qualifié en semaine pour la finale de la Coupe de France en battant un autre club d'Île de France, Versailles (2-0).

Nice deuxième

L'équipe de Christophe Galtier passe deuxième, deux longueurs devant l'Olympique de Marseille, qui joue à Monaco, dimanche 6 mars (20h45).

Le milieu de terrain gabonais de Nice, Mario Lemina (gauche), contre l'attaquant argentin du Paris Saint-Germain, Lionel Messi, lors de la 27e journée de Ligue 1, le 5 mars à l'Allianz-Riviera.
Photo : AFP/VNA/CVN

En vue du match avec un enjeu bien plus énorme à Madrid, Mauricio Pochettino, l'entraîneur parisien, a aussi reposé Presnel Kimpembe et ses latéraux titulaires. Si Achraf Hakimi, légèrement blessé, était resté à Paris, Nuno Mendes était sur le banc. Sans "Kyky", "no party", le match est resté très terne à l'Allianz Riviera, avant le but de Delort.

Angel Di Maria et Neymar ont été décevants, mais Lionel Messi a réussi quelques dribbles et passes bien sentis, de bon augure avant de retrouver le Santiago Bernabeu, un stade où il a souvent brillé avec le FC Barcelone. Il y a eu un peu plus de spectacle à Bollaert, où Brest s'est bien remis de la défaite à domicile contre Lorient (1-0), son second derby breton perdu du mois de février après l'échec à Rennes (2-0).

Avec 40 points, Lens (7e), est doublé par l'Olympique Lyonnais, vainqueur vendredi 4 mars à Lorient (4-1). Battu pour la troisième fois en 2022, le Racing patine.

Grâce au 9e but cette saison de Franck Honorat, Brest prend 13 points d'avance sur le barragiste, Metz, attendu à Saint-Étienne (13h00), dans un choc entre deux des quatre derniers qui comptent exactement le même nombre de points. Les deux autres, Bordeaux (20e) et Troyes (17e) s'affrontent dans un second match crucial pour le maintien.


AFP/VNA/CVN