Les tensions Russie - Ukraine pourraient affecter les économies de l’ASEAN

The Diplomat a publié mardi 8 mars un article indiquant que les sanctions économiques contre la Russie liées à son opération militaire spéciale en Ukraine pourraient avoir un impact négatif sur les économies de l'ASEAN dans les temps à venir.

>>L'ASEAN appelle à un dialogue pacifique pour stabiliser la situation en Ukraine

>>L’ASEAN appelle au dialogue pour résoudre la crise ukrainienne

>>Inauguration d’un Centre de recherche sur l'ASEAN en Ukraine

Port de Tân Cang-Cai Mep dans la province vietnamienne de Bà Ria-Vung Tàu (Sud).
Photo : VNA/CVN

Selon l’article, les pays de l'ASEAN pourraient connaître une hausse des prix des denrées alimentaires et de l'énergie ainsi que des chocs dans la chaîne d'approvisionnement. L’article estime que l'impact des prix de l'énergie sur l'ASEAN n'est pas significatif car les importations directes des pays de l'ASEAN en provenance de Russie sont encore limitées.

Les prix des denrées alimentaires, qui ont déjà augmenté à l'échelle mondiale en raison des pressions inflationnistes, sont susceptibles d'augmenter. C'est le domaine où les pays de l'ASEAN ont des échanges directs avec la Russie.

Les activités manufacturières sont également affectées. La Russie et l'Ukraine sont d'importants exportateurs de fer et d'acier semi-finis - un intrant important dans la production d'automobiles, de machines et d'équipements électroniques. Des chaînes d'approvisionnement perturbées peuvent avoir des effets négatifs sur la production.

La plupart des pays de l'ASEAN ne sont pas trop directement exposés aux sources d'énergie russes, mais beaucoup subiront probablement des chocs d'approvisionnement dans les principales industries manufacturières et les importations agricoles.


VNA/CVN

back to top