Allemagne
Les prix du gaz resteront élevés pendant la majeure partie de l'année 2023

Pour les consommateurs de la première économie d'Europe, les prix du gaz vont rester élevés pendant une année supplémentaire en raison de la crise énergétique, a déclaré le ministre allemand des Affaires économiques et de l'Action climatique, Robert Habeck.

>> Le Qatar annonce un contrat d'approvisionnement avec l'Allemagne

>> L'Allemagne inaugure son premier terminal méthanier pour tourner la page du gaz russe

Un gazoduc à Werne, en Allemagne.
Photo : AFP/VNA/CVN

"J'espère que les choses iront déjà mieux vers la fin de 2023", a dit M. Habeck à l'Agence de presse allemande (dpa) mercredi 28 décembre. Il a toutefois ajouté : "Nous devrons encore supporter des prix plus élevés".

Après cette période, l'infrastructure de gaz naturel liquéfié (GNL) de l'Allemagne sera probablement suffisamment développée pour que des remplacements suffisants du gaz russe puissent être importés, ce qui régulera également les prix, a expliqué M. Habeck.

Les prix du gaz en Europe ont déjà baissé de manière significative, après avoir atteint un pic à la fin du mois d'août. Les contrats à terme européens du gaz se négociaient mercredi à environ 80 euros (environ 85 dollars américains) par mégawattheure, contre près de 350 euros.

Pour sécuriser l'approvisionnement en gaz de l'Allemagne, des terminaux de GNL sont en cours de construction afin de créer de nouvelles infrastructures pour les importations.

À la mi-décembre, le premier site du pays pour l'exploitation d'une unité flottante de stockage et de regazéification (FSRU) a été officiellement ouvert à Wilhelmshaven.

"Si nous parvenons à poursuivre cette expansion au rythme actuel, alors nous reconnecterons l'Allemagne au marché mondial", a affirmé M. Habeck.

"Et alors, nous obtiendrons également des prix sur le marché mondial qui seront nettement inférieurs à ceux que nous avons actuellement", a-t-il souligné. 

Xinhua/VNA/CVN

back to top