Les exportations de fibres textiles ont atteint 18,73 milliards d'USD en cinq mois

Selon un rapport de l’Association du cotton et du fil du Vietnam, les exportations vietnamiennes de textiles, fibres, tissus... au cours des cinq premiers mois de 2022 ont atteint 18,73 milliards d'USD, soit une augmentation de 20,81% sur la même période de 2021.

>>Textile-habillement : le Vietnam cible 43 milliards d’USD d'exportations

>>Le commerce extérieur atteindrait plus de 740 milliards d'USD en 2022

Les exportations vietnamiennes de textiles ont atteint, en cinq mois, 18,73 milliards d'USD.
Photo : VNA/CVN

Selon les données de l’Association vietnamienne du textile et de l’habillement (VITAS), au cours des six premiers mois de 2022, les exportations de fibres devraient atteindre environ 3 milliards d'USD, tandis que le chiffre d’affaires à l’exportation de cet article de toute l’année 2021 a été 5,6 milliards d'USD.

Avec ce résultat, l’Association du cotton et du fil du Vietnam (VCOSA) a déclaré que le Vietnam avait pour la première fois dépassé la République de Corée pour devenir le sixième plus grand exportateur de fibres au monde.

Les textiles du Vietnam, en particulier les fibres recyclées, sont principalement exportés vers la Chine, représentant près de 60% du chiffre d’affaires à l’exportation.

Selon une analyse de la VCOSA, les deux plus grandes régions importatrices de textiles et de vêtements au monde, les États-Unis et l’UE, ont tendance à réduire les importations de matières textiles en provenance de Chine tout en augmentant les importations en provenance d’autres pays. Par conséquent, le Vietnam aura la possibilité d’élargir sa part de marché de l’exportation de fibres, de fils et de textiles à l’avenir.

Par ailleurs, selon l’OMS, de nouvelles variantes du COVID-19 continueront d’apparaître en 2022. En conséquence, le segment vietnamien des fibres et des fils devrait continuer d’être le facteur principal de la reprise et d’être moins affecté que l’habillement, car la production est principalement réalisée par des machines.

D’autre part, des perspectives de développement de l’industrie de la fibre et du fil viennent également de l’intégration économique internationale, en particulier la participation aux accords de libre-échange dans un avenir proche tels que CPTPP, EVFTA, RCEP.

À l'intérieur d'une usine de la Compagnie générale de textile-habillement de Nam Dinh (Nord).
Photo : VNA/CVN

Promouvoir l’investissement

Le rapport de VCOSA montre également que, afin de saisir les opportunités du marché et d’augmenter la part de marché des exportations de fibres et de fils, de nombreuses entreprises vietnamiennes ont augmenté leurs nouveaux investissements et leur production pour se préparer au changement d’approvisionnement en provenance de la Chine.

Citons l’exemple, la Compagnie par actions du textile de Hanoï (Hanosimex) continuera à investir dans sa 3e usine de fil à Hà Nam pour la période 2023-2025, avec un capital total prévu de 750 milliards de dôngs.

La Compagnie par actions de textiles de Phu Bài a achevé l’investissement dans la première usine de fil à 2 étages de Vinatex, avec un investissement total de 511 milliards de dôngs. L’usine a une capacité d’environ 500 tonnes/mois, le produit cible les marchés sud-coréen, japonais et des marchés européens.

La nouvelle usine permettra d’économiser de la main-d’œuvre tout en améliorant la productivité. Elle sera également équipée d’un système de batterie solaire, visant à économiser les sources d’énergie, saisissant ainsi la tendance à l’écologisation de l’industrie textile.


NDEL/VNA/CVN