Les Accords de Paris sont l’apogée de la diplomatie vietnamienne

Le Vietnam célèbre ce mois-ci les 50 ans de la signature des Accords de Paris sur la cessation de la guerre et le rétablissement de la paix au Vietnam, un jalon d’or dans l’histoire du pays selon les experts au colloque scientifique sur les 50 ans des Accords de Paris, lundi 16 janvier à Hanoï.

>> Accords de Paris : un “jalon en or” de la diplomatie vietnamienne

>> La VNA publie un livre bilingue sur les Accords de Paris de 1973

Cérémonie de signature des Accords de Paris au Centre des conférences internationales à Paris, le 27 janvier 1973.
Photo : VNA/CVN

Les Accords de Paris marquent l’apogée de la diplomatie vietnamienne pendant 30 ans de guerre de libération, a déclaré le membre du Bureau politique, président du Conseil de théorie du Comité central du Parti et directeur de l’Académie nationale de politique Hô Chi Minh, Trân Xuân Thang.

Les négociations de Accords de Paris sont une histoire incroyable sur un combat stratégique et tactique entre les deux diplomaties différentes qui se distinguent par la culture et les traditions, une confrontation entre la plus grande puissance mondiale et une petite nation orientale.

Pendant près de cinq ans, en 202 sessions publiques, 36 rencontres à huis clos, 500 conférences de presse et 1.000 interviews et entretiens, ce sont les plus longues négociations de paix dans l’histoire de la diplomatie mondiale.

Le 27 janvier 1973, les Accords de Paris sont signés au Centre des conférences internationales, avenue Kléber, dans le XVIe arrondissement de la capitale française, aux termes desquels les États-Unis et tous les autres pays respectent l’indépendance, la souveraineté, l’unité, l’intégrité territoriale du Vietnam.

Les Accords de Paris témoignent de manière éloquente de l’application ingénieuse de la devise "Faire face aux contingences par des principes durables" du président Hô Chi Minh, du principe "plus d’amis, moins d’ennemis", prévoyant et saisissant les bonnes opportunités pour arriver à la victoire décisive du Parti, a indiqué le professeur-Docteur Trân Xuân Thang.

La signature des Accords de Paris a constitué un tournant décisif permettant l’organisation d’une série d’événements, grâce à la réunion des conditions indispensables en matière de stratégie militaire, politique et diplomatique pour mener l’insurrection et l’offensive générale de 1975, puis aboutir à la réunification du pays. 

VNA/CVN

back to top