25/01/2019 17:01
Dans le cadre de la Coupe d'Asie de football (AFC) de 2019, l’équipe vietnamienne n’a pu aller au bout de son aventure à Dubaï. Mais, son jeu fait d’abnégation et de grinta face au Japon, a imposé respect et admiration.

>>Coupe d’Asie 2019 : Vietnam - Japon, la presse internationale en parle
>>Quang Hai élu meilleur footballeur des éliminatoires de la Coupe d’Asie 2019
>>Asian Cup 2019: les médias de l’Asie de l’Ouest exaltent l’équipe vietnamienne
 

Face au quadruple champion japonais, les joueurs vietnamiens sont allés au combat et s’en sont sortis honorablement. Photo: VNA/CVN


Le Vietnam a commencé sa campagne en prenant les devants à deux reprises contre l’Irak lors de son premier match, mais les Dragons d’or ont finalement flanché (2-3). Après leur défaite contre le triple champion, l’Iran (0-2), ils se sont imposés face au le Yémen (2-0) et battu la Jordanie aux tirs au but après un match nul (1-1).

La course en quarts de finale de l’équipe de Park Hang-seo est la dernière réalisation en un tourbillon de 12 mois, qui a notamment atteint la finale du championnat AFC U-23, les demi-finales des Jeux asiatiques et la victoire dans le championnat AFF.

"Après avoir remporté le championnat AFF 2018, notre premier objectif pour cette compétition était d’atteindre les huitièmes de finale et nous l’avons déjà fait", a déclaré l’entraîneur sud-coréen Park Hang-seo à la veille du match Vietnam - Japon. "Je ne pense pas qu’une équipe puisse s’améliorer considérablement en peu de temps. Bien que nous ne puissions pas prédire le résultat pour demain, je pense que les joueurs vietnamiens bénéficieront grandement de cette expérience", a-t-il indiqué.

Un avenir radieux

Face au prétendant japonais au titre, vainqueur du Groupe F, l’enjeu continue de grandir pour les Dragons d’or, qui ont tout donné mais se sont inclinés sur un but accordé après recours à l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) à Ritsu Doan.

"Je suis vraiment fier de mes joueurs. […] Je pense que l’équipe vietnamienne a un avenir radieux", a-t-il déclaré après la rencontre, regrettant cependant que la Coupe d’Asie se déroulant juste après la Coupe Suzuki 2018, l’équipe vietnamienne n’avait pas suffisamment de temps pour s’y préparer.

 

L’entraîneur sud-coréen Park Hang-seo de la sélection vietnamienne.
Photo: Hoàng Linh/VNA/CVN


L’entraîneur japonais Hajime Moriyasu a également beaucoup apprécié son adversaire, déclarant que l’équipe vietnamienne a joué avec patience et agressivité en attaque. "Ils ont redoublé d’efforts pour marquer et ont eu des temps forts, mais nous avons gardé notre filet propre".

Les Vietnamiens ont quitté les Émirats arabes unis forcément déçus, mais aussi avec le bonheur et la fierté d’avoir accompli quelque chose de très fort et des louanges des médias internationaux et des supporteurs.

Un fan du nom de Marei salue "un match extraordinaire" de l’équipe vietnamienne, qui "donne la mesure du développement du football vietnamien" selon Yamata, alors que sur le site Soccer King, Miya "ne pense pas que l’équipe vietnamienne est aussi forte".

Du bonheur vietnamien et du succès japonais: un Japonais appelé Naoki a jugé sur Twitter "bonne" la victoire des les Samuraïs Blues mais a déploré leur jeu peu inspirant. L’équipe japonaise file en demi-finale et rejoint l’Iran qui a battu le même jour la Chine sur le score 3-0.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Côn Co, une perle verte au milieu de mer À 30 km du littoral Vinh Linh de la province centrale de Quang Tri, l'île de Côn Co s'étend sur une petite superficie de 4 km². Réputée pour être un fief pendant la 2e guerre du pays, elle est aujourd’hui reconnue pour sa beauté et sa biodiversité.