21/01/2019 00:15
Le 18 janvier, la FIFA a publié sur son site d’internet fifa.com un article louant le football vietnamien, ainsi que les contributions de l’entraîneur Park Hang-seo au développement de ce sport.
>>Asian Cup 2019: le Vietnam se qualifie en huitième de finale grâce à la règle du fair-play
>>Asian Cup 2019: le Vietnam bat le Yémen avec le score 2-0
>>Le Vietnam qualifié pour les quarts de finale

L’entraîneur sud-coréen Park Hang-Seo. Photo: VNA/CVN

Dans cet article intitulé La saveur étrangère apporte un succès qui a du goût au Vietnam (Foreign flavour delivers tasty succes for Vietnam), la FIFA estime que l'équipe vietnamienne progresse de jour en jour. En particulier, sous la supervision de l’entraîneur sud-coréen Park Hang-seo, les joueurs vietnamiens ont élevé leur niveau de jeu, ne paniquent jamais et ont joué avec confiance lors des matchs les opposants aux grands adversaires de la région.

Lors du premier match de la semaine dernière contre l’Irak dans le cadre de l’Asian Cup 2019, le Vietnam a mené deux fois, avant d’être battu 3-2 à la dernière minute. Après une défaite 0-2 face à l'Iran, le Vietnam a battu le Yémen le 16 janvier sur le même score pour se qualifier pour les huitièmes de finale de ce tournoi.

L’équipe vietnamienne est devenue la première à être présente aux quarts de finale de l’ASIAN Cup 2019 (Coupe d’Asie), disputée actuellement aux Émirats arabes unis (EAU). Ce billet a été remporté après un match acharné avec la Jordanie lors des huitièmes, le 20 janvier. Le Vietnam avait remporté le dernier billet pour les huitièmes de finale, alors que la Jordanie  était en tête de la poule B.

"Park Hang-seo est l’un des entraîneurs étrangers les plus enrichissants pour l’équipe nationale du Vietnam au cours de ces années", a déclaré Lê Khanh Hai, président de la Fédération de football du Vietnam (VFF).

Selon la FIFA, six entraîneurs étrangers ont laissé de fortes traces dans l’histoire du développement du football vietnamien, à savoir le Brésilien Edson Tavares (1995, 2004), l’Allemand Karl Heinz Weigang (1995-1997), l’Autrichien Alfred Riedl (1998-2000, 2003, 2005-2007), le Portugais Henrique Calisto (2002, 2008-2011), le Japonais Toshiya Miura (2014-2016) et le Sud-coréen Park Hang-seo (depuis 2017). 

"Grâce à la coopération avec des entraîneurs étrangers, nous avons gagné en professionnalisme, en prudence et en rigueur dans la formation. Les connaissances que nous avons acquises vont même au-delà des aspects tactique et technique, et nous sommes maintenant au fait de l’importance de la mentalité et de la nutrition, par exemple", a déclaré Lê Khanh Hai.

"En outre, ils partagent leur expertise avec nos entraîneurs locaux lors de séminaires techniques. Comme je le disais, nous devrions maintenir cette approche pour porter notre jeu à un niveau supérieur", a-t-il conclu.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Miêu Nôi, un haut lieu du tourisme spirituel Construit il y a près de 300 ans, Miêu Nôi constitue un héritage religieux et historique de Hô Chi Minh-Ville. Il s’agit d’un temple émergent situé au milieu de la rivière Vàm Thuât.