L’économie vietnamienne pourrait échapper à la récession

La Banque mondiale, le Fonds monétaire international et de nombreuses institutions financières maintiennent leurs prévisions positives pour la croissance du Produit intérieur brut (PIB) du Vietnam. Cela conduit des analystes à penser que le Vietnam pourrait échapper à une éventuelle récession mondiale l'année prochaine.

>> La BAD maintient sa prévision de croissance à 6,5% en 2022 pour le Vietnam

>> Poursuivre l'objectif de maintenir la stabilité macroéconomique

Dans une usine de la compagnie de Gia Dinh à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : VNA/CVN

Selon Michael Kokalari, économiste en chef chez VinaCapital, l'une des raisons du progrès de l'économie vietnamienne réside dans les investissements directs étrangers (IDE). Cette ressource soutient la production tout en favorisant la complexité accrue des produits fabriqués au Vietnam.

En particulier, les informations récentes de Samsung, Apple et d'autres entreprises rendent VinaCapital confiant que les investissements étrangers dans le secteur des hautes technologies continueront de stimuler la croissance économique du Vietnam pendant de nombreuses années.

Samsung, le plus grand investisseur étranger du Vietnam, a annoncé qu'il commencerait à produire des pièces de semi-conducteurs au Vietnam, aussi Apple pour ses Apple Watch et MacBook. Ce sera la première fois que ces produits seront fabriqués en dehors de la Chine.

Une étude récente de London School of Economics (LSE) et de la Banque mondiale a montré que les IDE dans le secteur des hautes technologies ont eu un impact positif énorme sur l'économie vietnamienne.

Le Vietnam a fait un grand bond dans le classement de l'Indice de complexité économique de Harvard au cours des deux dernières décennies, après que les investissements de Samsung et d'Intel ont attiré un large éventail d'autres investisseurs de haute technologie comme Apple, LG Electronics, Dell et de nombreuses entreprises japonaises.

Selon des experts, les IDE dans le secteur des hautes technologies stimuleront le PIB du Vietnam par deux manières, en augmentant les revenus et en renforçant la capacité du pays pour les produits complexes. Cela soutient la croissance du PIB à court terme, -la consommation intérieure représentant les deux tiers du PIB du Vietnam-, et renforce également les perspectives économiques à long terme.

En outre, les revenus et les bénéfices de la plupart des sociétés cotées en bourse du Vietnam, principalement liés à la consommation intérieure, se sont considérablement améliorés ces dernières années. C'est aussi le résultat de l'augmentation des entrées d'IDE dans le secteur des hautes technologies.

"VinaCapital reste très optimiste quant aux perspectives économiques du Vietnam et à la hausse du cours des actions dans les années à venir", a déclaré Michael Kokalari, économiste en chef.

VNA/CVN