04/05/2020 16:06
Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19, qui a fait plus de 245.000 morts dans le monde.
>>La carte du déconfinement s'améliore, les inquiétudes demeurent
>>Vaccin, économie : Trump, en mode campagne, martèle son optimisme

Le président américain Donald Trump s'exprime lors d'une interview avec la chaîne Fox News à Washington le 3 mai. Photo : AFP/VNA/CVN 

Plus de 3,5 millions de cas, plus de 246.000 morts 

Plus de 3,5 millions de cas de nouveau coronavirus ont été officiellement déclarés dans le monde, dont plus des trois quarts en Europe et aux États-Unis, selon un bilan réalisé par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 03h00 GMT.

Au moins 3.500.517 cas d'infection, parmi lesquels 246.893 décès, ont été recensés, notamment en Europe, continent le plus touché avec 1.547.180 cas et 143.584 décès, ainsi qu'aux États-Unis (1.158.040 cas, dont 67.680 décès). Le nombre de cas ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas graves.

Le Brésil a franchi dimanche 3 mai le cap des 100.000 cas confirmés de Covid-19, qui a fait 7.025 morts dans ce pays, selon le dernier bilan officiel du ministère de la Santé.

Vaccin fin 2020 ? 

Le président américain Donald Trump a estimé qu'un vaccin contre le nouveau coronavirus serait disponible d'ici la fin de l'année 2020. "Nous pensons que nous aurons un vaccin d'ici la fin de cette année", a déclaré M. Trump. "Les médecins vont dire : vous ne devriez pas dire cela. Je dis ce que je pense", a-t-il ajouté.

Déconfinements partiels en Europe 

De premières mesures de déconfinement entrent en vigueur lundi 4 mai dans plusieurs pays européens.

Les Italiens pourront rendre visite à leur famille ou se réunir en nombre limité. En Espagne, certains petits commerces comme les coiffeurs pourront recevoir des clients individuellement sur rendez-vous, ou encore en Allemagne, des écoles rouvriront progressivement dans certains États régionaux.

Le remdesivir pourra être exporté 

Le directeur du laboratoire américain Gilead a affirmé que Washington ne bloquerait pas les exportations de l'antiviral expérimental remdesivir, qui écourte de plusieurs jours, selon un grand essai clinique, le rétablissement des patients les plus gravement atteints, sans toutefois avoir d'effet sur la mortalité.

Assouplissements 

En Israël, une partie des classes de primaire a rouvert, sauf dans les secteurs dits "à risque".

Après des semaines d'interdiction, des milliers de travailleurs palestiniens de Cisjordanie occupée ont été autorisés à entrer en Israël.

Les mosquées iraniennes rouvriront à partir de lundi 4 mai dans 30% des comtés du pays.

Durcissement 

En Algérie, de nombreux commerces - qui avaient rouvert la semaine dernière - ont dû fermer à nouveau ce week-end en raison de la non application depuis le début du ramadan des mesures de prévention.

Pas de quarantaine 

La France n'imposera pas de quarantaine à "toute personne, quelle que soit sa nationalité, en provenance de l'UE, de la zone Schengen ou du Royaume-Uni", a annoncé la présidence française.

Royaume-Uni : déconfinement "par étapes" 

Le ministre d'État, Michael Gove a souligné que le gouvernement réaliserait le déconfinement "par étapes", avec la possibilité de suspendre le processus voire revenir en arrière si nécessaire.

Le Sénégal prolonge l'état d'urgence 

Le Sénégal a prolongé jusqu'au 2 juin l'état d'urgence décrété le 23 mars et assorti d'un couvre-feu nocturne.

Menaces sur la vaccination 

Des millions d'enfants au Moyen-Orient et en Afrique du Nord risquent de ne pas être vaccinés contre la polio et la rougeole en raison de la pandémie, qui a perturbé des campagnes de vaccination, a alerté l'UNICEF.

La reprise du foot allemand se précise 

Le ministre allemand de l'Intérieur et des Sports s'est dit favorable à une reprise du championnat de football. Ce qui ferait de l'Allemagne le premier grand championnat européen à franchir ce pas.

Conséquences économiques 

Le groupe industriel britannique Rolls-Royce envisage jusqu'à 8.000 suppressions de postes à cause de l'effondrement du trafic aérien. Cela représenterait environ 15% de la main-d'oeuvre pour le fabricant de moteurs d'avions.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Will Phap, le vlogger français à Hanoï

Hanoï : 1,2 million de touristes en juillet Selon le Service du tourisme de Hanoï, la ville a attiré en juillet près d’1,2 million de visiteurs, soit une hausse de 51,2% par rapport au mois précédent.