Le chef de l'ONU appelle à la protection des migrants

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé dimanche 18 décembre à la protection et au respect des migrants, qu'il a décrits comme de puissants moteurs de "croissance économique, de dynamisme et de compréhension".

>> Un suspect "clé" arrêté dans l'enquête sur le naufrage de migrants dans la Manche

>> L’Italie accueille trois navires de secours aux migrants, mais nie toute «volte-face»

>> Le naufrage d'un bateau de migrants dans la Manche fait au moins trois morts

Des migrants sur un bateau traversant la Méditerranée pour entrer dans l'Europe.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Ils doivent être respectés sans discrimination, que les personnes aient émigré sous la contrainte ou volontairement et qu'elles y aient été officiellement autorisées ou non", a estimé le chef de l'ONU dans son message pour la Journée internationale des migrants, qui tombe le 18 décembre de chaque année.

M. Guterres a exhorté le monde à "faire tout ce qui est possible" pour éviter qu'ils ne perdent la vie - il s'agit là d'un impératif humanitaire et d'une obligation morale et juridique.

Le secrétaire général a salué les plus de 80% de ceux qui traversent les frontières de manière sûre et ordonnée comme de puissants moteurs de "croissance économique, de dynamisme et de compréhension".

"En revanche, les flux migratoires incontrôlés, aux itinéraires de plus en plus périlleux, sont le terrain de jeu cruel des trafiquants et se font au prix d'un lourd tribut", a-t-il déploré.

Au cours des huit dernières années, au moins 51.000 migrants sont morts et des milliers d'autres ont été portés disparus, a rappelé le haut responsable des Nations unies.

Il a par ailleurs plaidé en faveur d'efforts de recherche et de sauvetage, de soins médicaux, de voies de migration plus larges et diversifiées fondées sur les droits, et d'investissements internationaux plus importants dans les pays d'origine "afin que la migration soit un choix, et non une nécessité". 

Xinhua/VNA/CVN

back to top