18/05/2022 10:15
La Zone K9 - Da Chông, la relique historique sacrée abrite un précieux trésor : documents et objets liés à la vie et à l’œuvre révolutionnaire du Président Hô Chi Minh.

>>Le président Nguyên Xuân Phuc à une cérémonie de plantation d’arbres
>>Le site historique K9 ravive la mémoire du Président Hô Chi Minh

 

La Zone K9 - Da Chông immortalise les souvenirs de l'Oncle Hô. 
Photo : ND/CVN 


Située au bord de la rivière Dà (rivière Noire), sur la colline de Da Chông, dans le district de Ba Vi, en banlieue de Hanoï, la Zone K9 - Da Chông revêt une signification politique particulièrement importante pour l’histoire révolutionnaire du Parti, de l’État et du peuple vietnamien. Cet ouvrage historique et culturel immortalise les mémoires du Président Hô Chi Minh.

L’histoire raconte qu’en mai 1957, lors d’une visite d’inspection au régiment 36 de la division 308, l’Oncle Hô a pris son déjeuner sur une colline où trois falaises avait l’apparence de trois lances (d’où le nom vietnamien Da Chông). Appréciant la dangerosité du terrain, la beauté du paysage et le climat frais, il a suggéré aux camarades l’accompagnant de choisir cet endroit pour construire un lieu de repos et de travail pour les dirigeants. Le 23 février 1958, l’Oncle Hô a réexaminé cet endroit et a ordonné la construction de la base du Comité central du Parti communiste vietnamien.

Après cette visite, le Département général de la logistique de l’Armée populaire du Vietnam a assumé la tâche d’ériger des maisons à Da Chông. Les préparatifs ont commencé à partir de juin 1959. Trois mois après, les travaux ont débuté.

En 1961, la Zone K9 a accueilli les premiers invités étrangers : Deng Yingchao, épouse du Premier ministre de la République populaire de Chine - Zhou Enlai et l’ambassadeur chinois He Wei. En 1962, le Président Hô Chi Minh y a reçu le 2e invité étranger : le héro spatial soviétique German Titov. Ces deux évènements significatifs exprimaient le sentiment amical de l’Oncle Hô vis-à-vis des peuples chinois et 
soviétique

Fin 1968, la santé du leader s’affaiblie. À 09h47 le 2 septembre 1969, il s’éteint. Le grand souhait du Parti et du peuple vietnamien est de protéger et préserver son corps pour qu’après la réunification nationale, les compatriotes, les soldats du pays et les amis internationaux puissent rendre visite à l’Oncle Hô. Pour matérialiser cette aspiration, le Parti et l’État vietnamiens ont envisagé la construction du mausolée de Hô Chi Minh. Ainsi, le Politburo du Parti communiste vietnamien a décidé de choisir la Zone K9 - Da Chông pour préserver son corps. Une maison en verre a été mobilisée pour que, pendant six ans (1969 - 1975), les experts médicaux soviétiques aident le Vietnam à préserver le corps du défunt. Pendant la période où le corps de l’Oncle Hô a été conservée là, les membres du Politburo et les dirigeants du Sud sont venus à plusieurs reprises pour lui rendre hommage. Le 18 juillet 1975, son corps a été déplacé à son mausolée à Ba Dinh, Hanoï.

Début 1995, la Zone K9 - Da Chông s’est ouverte pour les visiteurs. Depuis lors, ce site historique a accueilli les dirigeants du Parti et de l’État, les délégations des agences de l'État, des forces militaires et des localités…

Cela fait aujourd’hui 65 ans que le Président Hô Chi Minh est venu à la Zone K9 - Da Chông pour la première fois. Ce site historique conserve la mémoire du Président et montre ses sacrifices pour le Parti et le peuple vietnamien.

Le site contribue largement à la préservation et à la diffusion des valeurs morales du Président Hô Chi Minh ainsi qu’au développement des fondements de sa pensée pour la construction et la défense de la République socialiste du Vietnam.

Vân Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

La province de Bên Tre dispose d'un potentiel immense pour développer l’écotourisme La province de Bên Tre, bien connue sous le nom de "royaume des cocotiers", est située à l’une des embouchures du Mékong et au point de rencontre de quatre bras du fleuve.