28/01/2022 17:06
Le ministère thaïlandais de la Santé prévoit de déclarer le COVID-19 comme une maladie endémique d'ici fin 2022, en utilisant ses propres critères et avec ou sans confirmation de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
>>La Thaïlande commencera la vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans en janvier
>>COVID : le gouvernement thaïlandais déploie la 4e dose de vaccin dans 10 provinces

Vaccination anti-COVID à Bangkok, Thaïlande.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

Les médias thaïlandais ont rapporté que le secrétaire permanent à la santé, Kiattiphum Wongrajit, avait annoncé cette intention après une réunion du Comité national des maladies transmissibles du ministère le 27 janvier.

Kiattiphum Wongrajit a déclaré que le comité prévoyait la déclaration avant la fin de l'année sur ses propres critères académiquement acceptables, qui ne dépassent pas 10.000 nouveaux cas par jour, un taux de mortalité ne dépassant pas 0,1% et plus de 80% des personnes à risque doublement vaccinées.

Il a informé que le ministère de la Santé est d'avis que le COVID-19 s'est propagé depuis plus de deux ans et que les tendances montrent que la maladie est sous contrôle et n'est plus trop grave.

Selon lui, les autorités locales prendront des mesures pour accélérer ce processus plutôt que d'attendre que la maladie devienne naturellement endémique d'elle-même, ou que l'OMS la déclare endémique.

Après la déclaration, le gouvernement thaïlandais traiterait les patients en fonction de leurs besoins individuels et pourrait exiger que tout le monde ou seulement les patients portent des masques faciaux.

Le matin du 27 janvier, la Thaïlande a confirmé 8.078 nouveaux cas et 22 décès au cours des dernières 24 heures, portant le nombre total de cas et le nombre de décès à 2.407.022 et 22.098, respectivement.

VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires prennent leur destin en main

Le Vietnam délie les nœuds pour relancer son tourisme Le Vietnam a abandonné mi-mai les exigences de test COVID-19 pour les visiteurs entrant dans le pays, une décision qui devrait stimuler la reprise de l’industrie touristique du pays.