La Finlande suspend la reconnaissance du nouveau passeport vietnamien

La Finlande est devenue jeudi 11 août le troisième pays à opposer son refus au nouveau type de passeport ordinaire vietnamien, à la suite de démarches similaires de l’Allemagne et de la République tchèque.

>>Le Vietnam invite Berlin, Prague et Madrid à coopérer dans la question du nouveau passeport

>>La note de "lieu de naissance" sera ajoutée dans la nouvelle version du passeport

>>L'Espagne reconnaît officiellement le nouveau modèle de passeport vietnamien

Le nouveau passeport vietnamien avec une couverture bleu marine.
Photo : CTV/CVN

Le nouveau passeport vietnamien avec une couverture bleu marine, délivré à partir du début du 1er juillet 2022, ne contient pas d’informations sur le lieu de naissance des titulaires, "ce qui est une exigence pour l’identification personnelle et également pour le traitement du visa finlandais/demandes de permis de séjour", a déclaré l’ambassade de Finlande à Hanoï dans un communiqué.

Par conséquent, la Finlande a décidé de suspendre temporairement la reconnaissance du nouveau type de passeport vietnamien. "L’ambassade de Finlande ne recevra pas les demandes de visa/permis de séjour des titulaires du nouveau passeport jusqu’à nouvel ordre des autorités compétentes de Finlande. L’ambassade fournira des informations en cas de changement", a-t-elle poursuivi.

La Finlande travaillera activement avec les États membres de l’Union européenne, du Schengen et le Vietnam pour trouver des solutions à ce problème, a noté l’ambassade.

Plus tôt en juillet, l’Allemagne et la République tchèque ont également contesté l’omission du lieu de naissance sur le nouveau passeport, affirmant que cela rendrait difficile pour les autorités de l’immigration de vérifier correctement l’identité des titulaires.

Le Royaume-Uni et la France ont toutefois expressément déclaré qu’ils continueraient d’accepter le nouveau type de passeport vietnamien.

L’Espagne, après un premier refus, a également accepté le nouveau passeport, mais a exigé que les demandeurs de visa présentent leur carte d’identité vietnamienne valide (qui contient des informations sur leur lieu de naissance). Son ambassade a averti que ce visa ne permettra pas l’entrée dans les pays du Schengen qui n’acceptent cependant pas ce passeport.

Le ministère vietnamien de la Police, tout en insistant pour que le nouveau type de passeport ordinaire vietnamien soit conforme aux normes techniques de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), a indiqué inscrire le lieu de naissance dans un nota bene en marge du nouveau type de passeport ordinaire lorsqu’une demande est déposée.

Expliquant pourquoi le nouveau passeport ne contient pas d’informations sur le lieu de naissance, le ministre de la Police, Tô Lâm, a déclaré que l’OACI n’a pas désigné d’autres informations comme le lieu de naissance comme obligatoires. Selon la Loi sur la sortie et l’entrée des citoyens vietnamiens, les informations contenues dans les passeports n’incluent pas non plus le lieu de naissance.

Dans l’immédiat, le ministère de la Police pourrait revoir le design du passeport et ajouter le lieu de naissance sur la page principale.


VNA/CVN