Le Vietnam suit de près la situation dans le détroit de Taïwan (Chine)

Le Vietnam a déclaré jeudi 11 août, par la voix de la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Lê Thi Thu Hang, suivre de près la situation dans le détroit de Taïwan (Chine), affirmant sa position constante sur la question taïwanaise.

>>Détroit de Taïwan : le Vietnam souhaite que les parties concernées fassent preuve de retenue

>>Chine: la résolution de la question de Taïwan et la réunification complète constituent une tâche historique

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang.

La position du Vietnam à ce sujet a été clairement reflétée dans les documents communs conclus lors des visites de haut niveau des dirigeants vietnamiens et chinois, a déclaré la diplomate lors de la conférence de presse périodique du ministère.

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang, a affirmé le point de vue du Vietnam selon lequel la paix, la stabilité et la coopération dans le détroit revêtent une importance pour la région et le monde dans un contexte de développements régionaux et internationaux complexes.

Sur la base du respect constant du principe d’une seule Chine, le Vietnam souhaite que les parties concernées fassent preuve de retenue, préviennent l’aggravation des tensions dans le détroit de Taïwan, apportent des contributions positives au maintien de la paix et de la stabilité, et encouragent la coopération et le développement dans la région et le monde, a-t-elle indiqué.

Selon la porte-parole, les États-Unis et la Chine sont tous deux puissances et des partenaires importants du Vietnam. Leurs relations bilatérales ont un impact sur la paix, la stabilité et la prospérité à l’échelle mondiale. Le Vietnam souhaite que les deux pays maintiennent des relations saines et stables et règlent leurs différends par un dialogue fondé sur le droit international, a-t-elle déclaré.

Le Vietnam, pour sa part, continuera de promouvoir les relations avec les deux nations sur le principe du respect de l’indépendance, de l’autonomie, du respect mutuel et de la coopération mutuellement avantageuse pour le bénéfice du peuple, et pour la paix, la stabilité et la prospérité dans la région et le monde, a-t-elle conclu.


VNA/CVN