Le Vietnam invite Berlin, Prague et Madrid à coopérer dans la question du nouveau passeport

Le Vietnam a demandé à l’Allemagne, à la République tchèque et à l’Espagne de coopérer pour dégager des difficultés et délivrer rapidement leurs visas aux titulaires du nouveau passeport vietnamien, a annoncé jeudi 11 août la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang.

>>Le nouveau modèle de passeport est conforme aux pratiques internationales

>>La note de "lieu de naissance" sera ajoutée dans la nouvelle version du passeport

>>L'Espagne reconnaît officiellement le nouveau modèle de passeport vietnamien

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang.
Photo : Van Diêp/VNA/CVN

Le Département consulaire du ministère des Affaires étrangères et le Département de l’immigration du ministère de la Police ont travaillé le 9 août avec les ambassades de ces pays à Hanoï sur la suspension temporaire de la délivrance de visas au nouveau type de passeport ordinaire vietnamien dont la page d’identité ne contient pas d’informations sur le lieu de naissance du titulaire, a-t-elle déclaré.

Les représentants du Département consulaire et du Département de l’immigration ont présenté les vues et les orientations du Vietnam à ce sujet, selon lesquelles les autorités compétentes vietnamiennes ont convenu d’inscrire, dans l’immédiat, le lieu de naissance dans un nota bene en marge du nouveau type de passeport ordinaire lorsqu’une demande est déposée, a-t-elle indiqué.

Les ministères des Affaires étrangères et de la Police ont invité les pays à se coordonner avec le Vietnam pour dégager des difficultés et octroyer le plus rapidement possible leurs visas au nouveau passeport vietnamien, a-t-elle poursuivi.

Nous apprécions également le fait que les représentants des ambassades d’Allemagne, de la République tchèque et d’Espagne ont affirmé leur volonté de travailler avec les autorités vietnamiennes à la résolution des entraves à la délivrance de visas au nouveau type de passeport ordinaire vietnamien à condition que les citoyens fournissent des informations attestant de leur lieu de naissance en vue de compléter leur dossier de demande de visa, a-t-elle fait savoir.

Selon la porte-parole, dans les temps à venir, le ministère des Affaires étrangères et les organes de représentation du Vietnam à l’étranger continueront de suivre de près cette question, en se coordonnant étroitement avec le ministère de la Police et les autorités compétentes du pays pour résoudre les obstructions et faciliter les déplacements internationaux des citoyens vietnamiens.


VNA/CVN