La culture comme facteur de développement socio-économique

Un an après la tenue de la Conférence nationale sur la culture, le développement de ce secteur a été particulièrement promu au Vietnam. Le pays le considère comme moteur du développement.

>> Après 75 ans, une conférence nationale pour relever la culture

>> Il faut construire, préserver, faire revivre et développer la culture de la nation

>> Promouvoir les valeurs traditionelles pour construire un pays prospère

La culture est l’une des forces endogènes fondamentales de la nation, selon le secrétaire général du Parti, Nguyên Phu Trong.
Photo : VNA/CVN

Dans son rapport présenté à la 4e session de l’Assemblée nationale de la XVe législature, le Premier ministre Pham Minh Chinh a affirmé que le développement culturel était une priorité de son gouvernement et des collectivités locales. La conclusion du secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV), Nguyên Phu Trong, lors de la Conférence nationale sur la culture en 2021 a été appliquée dans les faits. La culture est l’une des forces endogènes fondamentales de la nation, a affirmé le dirigeant du Parti.

Promouvoir le développement culturel

De l’avis du chef de l’exécutif, la prise de conscience du rôle de la culture s’est nettement améliorée. De nombreuses valeurs culturelles traditionnelles et patrimoines culturels du pays sont préservés et valorisés. Les produits et services culturels sont de plus en plus diversifiés. Le pays a rendu hommage à plusieurs figures exemplaires du mouvement d’émulation patriotique et du mouvement "Toute la population s’unit pour une meilleure vie culturelle". Des institutions culturelles et sportives ont été créées.

Pham Minh Chinh a rappelé devant les députés que le développement culturel était aussi important que le développement socioéconomique, la protection de l’environnement, la promotion du progrès social et la protection sociale. Il s’agit de l’une des six priorités définies dans le plan de développement socioéconomique 2023 de son gouvernement.

"Il faut développer tous les secteurs culturels et assurer un équilibre entre le développement économique, le développement culturel, la garantie du bien-être social et l’amélioration de la vie matérielle et spirituelle de la population. Il faut également d’accorder plus d’attention à la préservation et à la promotion des valeurs patrimoniales, de la culture nationale et des valeurs culturelles, matérielles et immatérielles des régions. Nous devons investir dans la construction et la rénovation des institutions culturelles. Nous devons également rendre plus sain l’environnement culturel dans la fonction publique", a-t-il précisé.

Lors de la fête de Tràng An, à Ninh Binh (Nord) 
Photo : VNA/CVN

Le vecteur du développement

Le 8 septembre 2016, le Premier ministre a publié la décision N°1755 approuvant la Stratégie de développement des industries culturelles du Vietnam jusqu’en 2020, avec une vision à l’horizon 2030. Les objectifs étaient ambitieux. Les industries culturelles doivent contribuer à environ 3% du PIB et à créer de nombreux emplois.

En 2018, les industries culturelles ont généré un chiffre d’affaires de près de 7,5 milliards d'USD, représentant 3,61% du PIB national et ont créé plus de 3 millions d’emplois, soit 6,1% de la population active du pays. D’après les experts, ces résultats ont mis en lumière le rôle important de la culture dans le développement socioéconomique.

Vu Thi Phuong Hâu, directrice de l’Institut de la culture et du développement relevant de l’Académie nationale de politique Hô Chi Minh, a précisé que la culture n’était pas seulement un facteur indirect, mais également un facteur direct pour la croissance économique. En fait, le développement des industries culturelles contribue à un développement rapide et durable de nombreux pays du monde dont le Vietnam.

Un spectacle sur les rois Hùng (rois fondateurs du pays). 
Photo : VGP/CVN

Pour la directrice de l’Institut d’études culturelles Nguyên Thi Phuong Châm, il ne peut y avoir de véritable développement social sans développement culturel. Son point de vue a été partagé par le Docteur Bùi Hoài Son, le permanent de la Commission de la culture, de l’éducation, de la jeunesse et de l’enfance de l’Assemblée nationale.

"Il est nécessaire de transformer les valeurs culturelles en potentiels et avantages économiques et les mettre au service de la promotion de l’image du pays. La mise en œuvre de la stratégie de développement des industries culturelles vise donc à parvenir à cette fin. C’est-à-dire que les produits culturels doivent créer des avantages économiques, de façon à nous doter d’un +soft power+ ou d’un avantage comparatif dans un monde de plus en plus concurrentiel", a-t-il souligné.

Dans une récente interview accordée à La Voix du Vietnam (VOV), Lê Hai Binh, chef adjoint de la Commission centrale de propagande et d’éducation, a souligné que le développement culturel consistait à promouvoir les forces internes de près de 100 millions de Vietnamiens, ce qui avait été souligné dans la résolution du XIIIe Congrès national du Parti communiste du Vietnam.

VOV/VNA/CVN

back to top