10/07/2020 18:03
La Bourse de Tokyo a ouvert en légère baisse vendredi 10 juillet, dans la foulée d'une séance en demi-teinte à Wall Street la veille et devant l'inquiétude générée par l'augmentation des nouveaux cas de coronavirus au Japon et aux États-Unis notamment.
Une passante masquée devant un tableau électronique de cotation de la Bourse de Tokyo. Photo : AFP/VNA/CVN

Vers 01h50 GMT l'indice vedette Nikkei perdait 0,18% à 22.489,80 points, tandis que l'indice élargi Topix cédait 0,57% à 1.548,36 points. L'augmentation persistante des nouveaux cas de coronavirus dans le Sud et l'Ouest des États-Unis continuait de préoccuper les investisseurs à Tokyo. 

"Si le rythme de reprise (économique, ndlr) ralentit, les espoirs de relance seront douchés" aux États-Unis, estimait Nobuhiko Kuramochi, stratégiste chez Mizuho Securities cité par l'agence Bloomberg.

Le yen s'appréciait face au dollar américain vers 01h50 GMT, à raison d'un dollar américain pour 107,03 yens contre 107,20 yens jeudi 9 juillet à 21h00 GMT. L'euro baissait également face au yen, s'échangeant pour 120,69 yens contre 120,98 la veille. 

La monnaie européenne se dépréciait face au dollar américain, à 1,1276 USD pour un euro contre 1,1285 USD jeudi 9 juillet. Les prix du pétrole évoluaient en légère baisse vendredi 10 juillet vers 01h40 GMT, après avoir déjà reculé la veille, plombés par les craintes liées à la pandémie. Le prix du baril de brut américain WTI cédait 0,28% à 39,51 USD et celui du baril de Brent de la mer du Nord reculait de 0,05% à 42,33 USD.
 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.