12/01/2022 08:35
La Bourse de Paris a rebondi de 0,95% mardi 11 janvier, après trois séances de baisse, restant centrée sur la politique monétaire américaine à venir face à l'inflation.
>>La Bourse de Paris reprend sa tendance baissière
>>La Bourse de Paris recule de 0,42% après l'emploi américain
>>La Bourse de Paris termine en forte baisse de 1,72%, à cause de la Fed

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'indice CAC 40 a gagné 67,61 points à 7.183,38 points. La veille, il avait terminé en repli de 1,44%. La cote parisienne a commencé la journée par une forte progression, jusqu'à plus de 1,50%, portée par les valeurs technologiques et le luxe, avant de ralentir.

Après être descendu de près de 3% lundi 10 janvier en début de journée, l'indice à forte coloration technologique de New York, "le Nasdaq s'est retourné hier en cours de séance, donc forcément aujourd'hui en Europe on a un rebond des valeurs technologiques", constate Guillaume Chaloin, directeur gestion actions chez Meeschaert Amilton AM.

Les marchés se sont ensuite mis en position d'"attente du discours de Jerome Powell", le patron de la Banque centrale américaine, qui était auditionné au Sénat en vue de confirmer son second mandat. Jerome Powell a confirmé la volonté de normaliser la politique monétaire de la Fed, estimant que la fin du soutien monétaire à l'économie américaine n'aurait pas d'impact négatif sur le marché de l'emploi.

Il anticipe que l'inflation pourrait durer jusqu'au milieu de cette année, et assure que la Fed est prête à agir si elle se poursuivait au-delà du premier semestre. "La vraie statistique de la semaine c'est l'indice des prix à la consommation aux États-Unis qui sera publiée demain (mercredi 12 janvier) et qui donnera le +la+ pour le reste de la semaine", prévoit Guillaume Chaloin.

L'optimisme des investisseurs a été entaché par une mise en garde de la Banque mondiale, qui estime que la croissance mondiale va ralentir cette année et n'exclut pas un scénario du pire sous l'effet du variant Omicron.

Capgemini et Kering au rebond

Les valeurs de la tech et du luxe ont passé la séance bien placées dans l'indice CAC 40, inversant totalement la tendance de la veille. Capgimini est monté de 3,21% à 200,70 euros. Teleperformance a rebondi de 1,68% à 369,80 euros et Dassault Systèmes de 1,18% à 47,13 euros. Pour le luxe, poids lourd de la cote, Kering a gagné 2,33% à 710,30 euros et LVMH 1,04% à 710 euros.

Gros contrat pour Alstom

Le constructeur ferroviaire Alstom a annoncé avoir signé un contrat-cadre avec la compagnie publique norvégienne Norske Tog portant sur la fourniture de 200 trains régionaux pour un total pouvant dépasser 1,8 milliard d'euros. Son action a bondi de 3,02% à 34,07 euros.

Les commandes d'Airbus en deçà de l'avant-crise

Airbus a livré 611 avions et reçu 507 commandes nettes en 2021, soit près d'un tiers inférieur à son niveau d'avant-crise. Le titre de l'avionneur a fini en petite hausse de 0,42% à 118,42 euros.

AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
"Roi des sandales en caoutchouc" : de la légende à la marque

Hanoï lance 28 circuits touristiques au service des participants aux SEA Games 31 Des agences de voyages de Hanoï : Hanoitourist, Vietfoot Travel 5 tour, LUX Travel, VI Travel, Vietravel ont lancé 28 circuits touristiques pour les délégations sportives et les invités participant aux 31es Jeux d'Asie du Sud-Est (SEA Games 31).