11/01/2022 16:24
Les dirigeants ouest-africains réunis à Accra, au Ghana, ont décidé, dimanche 9 janvier, de fermer les frontières avec le Mali et de mettre le pays sous embargo pour sanctionner son manquement à l’engagement d’organiser, le 27 février, la présidentielle et les législatives qui auraient ramené des civils à la tête du pays.
>>Mali : les dirigeants ouest-africains tiennent un sommet aux lourds enjeux
>>Mali : le président du CNSP réclame la levée des sanctions ouest-africaines

Des soldats allemands en patrouille au Mali.
Photo : AFP/VNA/CVN

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) a décidé de fermer les frontières avec le Mali au sein de l’espace sous-régional et de suspendre les échanges commerciaux autres que les produits de première nécessité, annonce un communiqué lu à l’issue du sommet.

Elle a aussi décidé de couper ses aides financières et de geler les avoirs du Mali à la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Les pays membres vont rappeler leurs ambassadeurs au Mali, théâtre de deux coups d’État militaires depuis 2020 et en proie à une profonde crise sécuritaire.

Ces sanctions prennent effet immédiatement, ont-ils précisé. Elles ne seront levées progressivement que lorsque les autorités maliennes présenteront un calendrier "acceptable" et que des progrès satisfaisants seront observés dans sa mise en œuvre.

Le pouvoir malien a riposté aux sanctions de la Cédéao, lundi 10 janvier, en exigeant le retour de ses ambassadeurs en poste dans les pays voisins. Le Mali a également annoncé la fermeture de ses frontières terrestres et aériennes avec les États de la Cédéao.

Pour éviter les risques liés à l’embargo, l’Office du commerce du Vietnam en Algérie et au Mali a recommandé aux entreprises vietnamiennes de suivre de près la situation politique au Mali, et de discuter attentivement avec leurs partenaires, notamment du paiement et du transport transfrontalier de marchandises.

En 2020, certaines entreprises vietnamiennes avaient été confrontées à des difficultés de paiement à l’importation et à l’exportation ainsi que de dédouanement des marchandises avec les clients maliens pendant l’embargo sur ce pays de l’Afrique occidentale.

Les exportations et les importations vietnamiennes de marchandises pourraient rencontrer des problèmes similaires au Mali en raison de son ordre de fermeture des frontières terrestres avec ses voisins ainsi que des mesures de blocage des transactions bancaires internationales dans ce pays.

Le Vietnam a exporté en 2020 des marchandises, dont pétrole brut, ciment, produits halieutiques, poivre et produits plastiques vers le Mali pour 13,08 millions de dollars et importé des biens maliens notamment coton, noix de cajou, cuivre, ordinateurs et produits en fer et acier pour 23,89 millions d'USD.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam

Coopérer pour promouvoir la transformation numérique dans le tourisme Le Centre de promotion du tourisme de Dà Nang et la Sarl Klook Travel Vietnam ont signé le 21 janvier un accord pour renforcer la coopération et accélérer la communication pour promouvoir le tourisme local.