11/01/2022 08:59
L'effigie de la poétesse et activiste afro-américaine Maya Angelou (1928-2014) figure sur une nouvelle génération de "quarters", les célèbres pièces de 25 cents américaines, dont les premiers exemplaires ont été frappés par la Monnaie des États-Unis et vont prochainement être mis en circulation.
>>Le dollar remonte légèrement dans un marché assoupi
>>Le dollar au plus haut en 16 mois, un membre de la Fed veut resserrer plus vite

Photo de la face de la nouvelle pièce de 25 cents représentant Maya Angelou, fournie le 10 janvier.
Photo : AFP/VNA/CVN

Il ne s'agit pas d'objets de collection mais de pièces qui seront produites en grand volume, destinées à être utilisées au quotidien. Elles sont frappées à Philadelphie et Denver, selon un communiqué publié lundi 10 janvier.

C'est la première fois qu'une pièce ou un billet américains qui ne provienne pas d'une série limitée de collection représente une femme afro-américaine.

Elle est le résultat du vote au Congrès, fin 2020, d'une proposition de loi de l'élue démocrate de Californie Barbara Lee.

Jusqu'ici, la pièce de 25 cents, la plus utilisée aux États-Unis, n'avait eu droit qu'à quelques rares versions alternatives depuis 1932, le temps de frapper une série de 50 pièces représentant chacun des États américains, au début des années 2000, et une autre les parcs et sites nationaux, de 2010 à 2021.

Traditionnellement, depuis 90 ans, la pièce présente, d'un côté, un portrait du premier président des États-Unis, George Washington, et, de l'autre, un aigle.

La nouvelle pièce conservera le portrait de George Washington d'un côté et accueillera celui de Maya Angelou, de l'autre.

"Les femmes phénoménales qui ont façonné l'histoire américaine sont ignorées depuis trop longtemps, en particulier les femmes de couleur", a tweeté le député Marc Veasey, élu démocrate à la chambre des Représentants. "Je suis fier d'avoir soutenu le texte de Barbara Lee pour leur rendre hommage."

Cette pièce est le premier exemplaire d'une série baptisée "Prominent American Women", qui va mettre à l'honneur plusieurs femmes illustres, d'origines diverses.

Suivront l'astronaute et physicienne Sally Ride, Wilma Mankiller, première femme amérindienne à avoir occupé la tête de la Nation Cherokee, la politicienne et militante d'origine hispanique Nina Otero-Warren, et la comédienne Anna May Wong, saluée comme la première star hollywoodienne d'origine asiatique.

Connue pour ses mémoires et sa poésie, Maya Angelou est considérée comme l'un des auteurs les plus emblématiques de la condition des Afro-Américains aux États-Unis.

Elle a écrit "Je sais pourquoi chante l'oiseau en cage", roman autobiographique vu comme un classique de la littérature américaine.

Amie de Malcolm X, active dans le mouvement de Martin Luther King, Marguerite Johnson, de son nom de naissance, a beaucoup écrit sur le Sud américain, dont elle était originaire.

En 2017, le gouvernement Obama avait annoncé que le président populiste Andrew Jackson serait remplacé, sur les billets de 20 USD, par la figure abolitionniste noire Harriet Tubman.

Le projet avait été abandonné par Donald Trump durant son mandat, mais a été relancé après l'arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche.

La secrétaire au Trésor, Janet Yellen, a confirmé, en septembre, que le changement était bien programmé, sans pour autant donner de calendrier.


AFP/VNA/CVN




Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Préserver les métiers traditionnels des minorités ethniques

Hô Chi Minh-Ville introduit la culture locale dans ses activités touristiques Ces derniers temps, Hô Chi Minh-Ville a introduit la culture locale dans ses activités touristiques et considère cela comme l'une des stratégies pour promouvoir le tourisme de la ville. De nombreux districts et arrondissements lancent constamment de nouveaux produits pour stimuler le marché du tourisme de la ville.