La Bourse de Paris radieuse (+0,95%) en ce début août

La Bourse de Paris a conclu sa première séance d'août en nette progression (+0,95%), soutenue par des résultats solides d'entreprises, réussissant aussi à surmonter les craintes liées à la propagation du variant Delta.

>>La Bourse de Paris commence le mois en forme et avance de 0,91%

>>La Bourse de Paris stoïque (+0,06%) après une déferlante de résultats

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'indice phare de la place parisienne a rebondi de 63,14 points à 6.675,90 points, après un repli de 0,32% vendredi 30 juillet.
"Après une séance négative de clôture de fin de mois vendredi 30 juillet, on a l'impression que les opérateurs reprennent position en ce début de mois dans des marchés portés par la grande qualité des résultats des entreprises", constate Daniel Larrouturou, gérant chez Dôm Finance.
Sur la place parisienne, les investisseurs baignent dans un "climat d'optimisme, portés par les bons résultats et notamment ceux d'Axa aujourd'hui et les très bonnes performances du luxe", ajoute-t-il.
L'action concrète des banques centrales en matière de soutien monétaire mais aussi la conviction que la hausse des prix résultant de la reprise économique ne va pas perdurer, versaient aussi de l'eau au moulin des opérateurs de marché.
L'amélioration de la conjoncture du secteur manufacturier français a également participé à l'ambiance favorable.
"
Élément supplémentaire" à la tendance générale haussière : les avancées au Congrès du plan de Joe Biden pour la rénovation des infrastructures, avec à la clé potentiellement, quelque 1.000 milliards d'USD sur cinq ans consacrés aux routes, chemins de fer, réseaux à large bande et traitements des eaux.
Axa pousse le CAC 40
Axa (+4,23% à 22,81 euros) a poussé l'indice parisien tout au long de la séance après la publication d'un bénéfice net de 4 milliards d'euros au premier semestre 2021, en hausse de 71% par rapport à la même période en 2019, avant le début de la crise sanitaire.
Derrière lui, EssilorLuxottica a gagné 3,04% à 164 euros, salué pour la révision à la hausse de ses perspectives pour 2021.
Le luxe scintille
Le trio des valeurs du luxe formé par LVMH (+1,94% à 687 euros), Kering (+2,42% à 774,50 euros) et Hermès (+1,63% à 1.310 euros) a apporté son concours à la hausse de l'indice.
Bolloré ne convainc pas
Le groupe diversifié Bolloré (-1,32% à 4,65 euros) a vu son chiffre d'affaires progresser de 10% et son bénéfice net grimper de 26% au premier semestre malgré la dépréciation de certaines participations détenues par sa filiale Vivendi (+0,14% à 28,54 euros), notamment Spotify et Tencent Music Entertainement.
Repli des bancaires en écho aux taux souverains
En revanche, parmi les valeurs bancaires BNP Paribas (-0,97% à 50,95 euros) et Crédit Agricole (-0,31% à 11,72 euros) ont pâti du repli des rendements souverains obligataires.

AFP/VNA/CVN

back to top