09/01/2020 19:05
La Bourse de Paris se réjouissait jeudi 9 janvier (+0,55%) non seulement de l'accalmie des tensions au Moyen-Orient mais surtout de la confirmation de la signature prochaine de l'accord commercial partiel sino-américain.

>>La Bourse de Paris plie (-0,51%) mais ne rompt pas
>>La Bourse de Paris finit stable et insouciante
 

L'indice CAC 40 avançait de 32,94 points à 6.063,94 points.
Photo : AFP/VNA/CVN


À 09h31, l'indice CAC 40 avançait de 32,94 points à 6.063,94 points. La veille, la cote parisienne avait fini en légère hausse (+0,31%).

"La page de la crise iranienne est déjà tournée, sur les marchés en tous cas", commente Tangi Le Liboux, analyste pour Aurel BGC.

Le risque géopolitique venu du Moyen-Orient avait calmé quelque peu les ardeurs des marchés lors des trois dernières séances, sans les faire plier pour autant.

Le président américain Donald Trump a joué mercredi la carte de l'apaisement après des tirs de missiles iraniens sur des bases abritant des soldats américains en Irak en représailles à l'élimination par Washington du général Qassem Soleimani à Bagdad la semaine dernière.

Il a certes annoncé l'imposition immédiate de nouvelles sanctions économiques contre la République islamique, mais n'a pas évoqué de réponse militaire, éloignant pour l'heure le spectre d'une escalade.

Jeudi 9 janvier, les investisseurs pouvaient se réjouir en outre de la concrétisation prochaine de la signature programmée le 15 janvier de l'accord commercial partiel entre la Chine et les 
États-Unis.

Le ministère chinois du Commerce a confirmé que le vice-Premier ministre Liu He se rendrait à Washington du 13 au 15 janvier pour signer l'accord préliminaire conçu comme une trêve dans la guerre commerciale sino-américaine.

Reste que la Banque Mondiale a révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour 2019 (à 2,4%) et 2020 (à 2,5%).

Selon l'institution, la croissance sera bien inférieure cette année à celle enregistrée en 2017 (+3,2%) avant le déclenchement de la guerre commerciale sino-américaine et à celle de 2018 quand elle était encore de 3%.

Tout en bas du CAC 40, Sodexo perdait 4,43% à 102,55 points en raison notamment de la baisse de son activité en Amérique du Nord, zone comptant pour environ 45% de son chiffre d'affaires.

En revanche sur le SBF 120, Air France-KLM grimpait de 4,07% à 9,82 euros, porté par la hausse de 0,8% à 7,7 millions le nombre de passagers transportés en décembre par rapport au même mois de 2018.

Danone montait de 0,88% à 73,22 euros , bénéficiant d'une hausse de recommandation à "neutre" contre "vendre" par Goldman Sachs.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Tourisme post-COVID-19 : Dà Nang lorgne le marché singapourien Une conférence en ligne présentant l'offre touristique de Dà Nang sur le marché de Singapour a été organisée lundi 19 octobre par le Service du tourisme de Dà Nang et le Bureau commercial du Vietnam à Singapour.