30/04/2021 15:59
L'Olympique de Marseille, intraitable dans la course à la cinquième place de Ligue 1 avant d'affronter Strasbourg vendredi 30 avril, espère profiter d'un calendrier plus abordable que celui de son rival Lens, opposé au Paris SG samedi 1er mai avant le choc de la 35e journée, Monaco-Lyon.
>>L1 : Lille éjecte Lyon de la course au titre, Monaco ne cède rien
>>L1 : Mbappé remet le Paris SG en tête
>>Ligue 1 : le propriétaire des Girondins de Bordeaux ne souhaite plus "financer" le club

L'entraîneur argentin de Marseille, Jorge Sampaoli, lors du match de Ligue 1 contre Lorient, au Vélodrome, le 17 avril.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'OM de Jorge Sampaoli a beau être invaincu depuis quatre matches (dont trois victoires) en Championnat, sa renaissance ne suffit pas, pour le moment, pour reprendre aux Sang et Or la 5e place, synonyme de qualification en Coupe européenne (Ligue Europa ou Ligue Europa Conference).

Mais il bénéficie d'un programme allégé par rapport à son concurrent : Lens va en effet au Parc des Princes samedi 1er mai (17h00) défier le deuxième du classement, avant d'accueillir le leader Lille le week-end suivant.

Ce sont donc deux journées à ne pas manquer pour les Marseillais, opposés à Strasbourg, 15e, vendredi soir 30 avril (21h00), avant de se rendre à Saint-Etienne neuf jours plus tard.

Le club a "la responsabilité, pour ses supporters, de jouer l'Europe", a affirmé le président Pablo Longoria mercredi 28 avril en conférence de presse, se satisfaisant de l'arrivée de l'entraîneur Sampaoli, qui "a changé la dynamique" et insufflé "espoir et confiance".

La lutte pour la 5e place promet d'être haletante jusqu'au bout, car Marseille, 6e (55 pts), est talonné par Rennes (54 pts) qui se rend chez les Girondins de Bordeaux, en pleine crise sportive - 16e place - et extrasportive - placement sous la protection du tribunal de commerce après le désengagement de l'actionnaire King Street.

Le sprint final le plus serré sera néanmoins celui de la course au titre. Lille ne devance le PSG que d'un point et Monaco, de deux unités, à quatre journées de la fin de saison. L'équipe menée par Christophe Galtier va devoir confirmer contre Nice samedi (21h00) sa prestation pleine de hargne du week-end précédent, à Lyon (victoire 3-2 après avoir été mené 2-0).

Pour l'OL, justement, il est temps de relever la tête. Face à Monaco (3e, 71 points), les hommes de Rudi Garcia (4es, 67 points) n'ont plus le choix : seule une victoire dimanche 1er mai (21h00) maintiendra les chances de podium, et donc de qualification pour la Ligue des champions.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Îles et fêtes des villages de pêche La moitié du territoire vietnamien est bordée par la mer, le pays possède ainsi de nombreuses belles îles. L’idéal pour se retirer loin de l’animation effrénée des grandes villes.