L1 : Mbappé reste, le Paris SG jubile

La fête au Paris SG ! Malgré les avances du Real Madrid, Kylian Mbappé a décidé samedi 21 mai de prolonger jusqu'en 2025 son aventure avec le club de la capitale qui, plus que jamais, rêve de remporter sa première Ligue des champions avec l'attaquant supersonique.

>>Mbappé, couronné, a "quasiment" arrêté son choix pour la saison prochaine

>>Le PSG sacré champion de France 2022

>>Ligue 1 : Double triples de Neymar et Mbappé, le Paris SG tranquille à Clermont

Kylian Mbappé a annoncé sa prolongation au PSG avant le coup d'envoi de la rencontre entre le PSG et Metz,
Photo : AFP/VNA/CVN

Le Parc des Princes a célébré comme il se doit son nouveau roi, auteur d'un triplé (25e, 28e, 50e) pour terrasser Metz (5-0), lors du dernier match de la saison.

La soirée, marquée par les festivités de son dixième titre historique de champion, a été magique pour le club, qui revoit la lumière après des trois derniers mois difficiles.

"C'est parfait", pour le capitaine Marquinhos, grand sourire.

Neymar a marqué son 100e but pour le PSG, Angel Di Maria a reçu un bel hommage pour son départ, les ultras ont arrêté à la mi-temps leur grève des encouragements, il y a eu des feux d'artifice... et surtout "Kyky" a signé !

Au micro, sur la pelouse à quelques minutes du coup d'envoi, le président Nasser Al-Khelaïfi est allé annoncer lui-même au public la nouvelle qui avait fuité dans l'après-midi dans plusieurs médias.

Présent à ses côtés sur la petite estrade, Mbappé s'est dit "très content" de rester "dans (sa) ville", dans un stade euphorique qui reprenait en chœur son nom.

Les supporters ont clamé leur amour à plusieurs reprises durant la rencontre pour le buteur qui devient le "centre du projet" comme il le réclamait, devant Neymar ou Lionel Messi.

Fidélité

Nasser al-Khelaïfi, président du PSG (gauche), et Kylian Mbappé, lors de la 38e journée de Ligue 1 de football, après le match de Paris face à Metz, au Parc des Princes, le 21 mai
Photo : AFP/VNA/CVN

"J'espère que je vais continuer à faire ce que j'aime le plus faire, jouer au foot et gagner des trophées", a déclaré le joueur, pour conclure en beauté le feuilleton qui tenait en haleine la planète foot depuis un an.

Courtisé par le Real Madrid, le prodige de Bondy (23 ans), dont le contrat expirait en juin, a fait le choix de la fidélité à un club qui l'a recruté en 2017, alors qu'il "n'était encore personne", selon ses propos de mai 2021.

Aujourd'hui candidat au Ballon d'Or, après une nouvelle saison exceptionnelle, le champion du monde 2018 a aussi dû obtenir les garanties sportives qu'il exigeait pour rester.

Sa décision lance un nouvel été de grandes manœuvres au PSG qui a promis de se restructurer pour éviter de revivre l'embarrassante élimination dès les 8es de finale de Ligue des champions face au Real en mars dernier (0-1, 3-1).

L'entraîneur Mauricio Pochettino et le directeur sportif Leonardo sont notamment menacés. Le premier a d'ailleurs été le seul à avoir été sifflé durant la cérémonie de remise du trophée, après la rencontre.

Ces huées ont été les seuls moments dissonnants de la communion entre les joueurs et les ultras, qui ont levé à la mi-temps leur grève des encouragements qui durait depuis plusieurs semaines.

Si 2021/22 n'a pas été à la hauteur de ses ambitions galactiques, au moins le club finit-il sur une bonne note qui lui donne de l'espoir pour la prochaine saison.

"Kylian est le centre du PSG, mais je pense qu'on a un groupe très fort. Je suis très optimiste pour la prochaine saison", a assuré le milieu Ander Herrera.

Les supporters parisiens sont eux soulagés de voir Mbappé rester, après s'être longtemps résignés, face à l'optimisme de Madrilènes sûrs de leur pouvoir de conviction.

"Insulte au football"

Statistiques de Kylian Mbappé, star du football français.
Photo : AFP/VNA/CVN

Un sentiment partagé par Samuel Christophe, 25 ans, venu de Cachan (Val-de-Marne). "Ce (samedi) matin, je n'y croyais toujours pas. Ce n'est qu'en venant...", souffle-t-il. "Je ne sais pas si ça sauve la saison mais ça met du baume au cœur". Avant de savourer au passage "c'est une sacrée clim (coup de froid, pour le Real) !"

Côté espagnol, Javier Tebas, le volubile président de la Ligue professionnelle espagnole (LaLiga), a fustigé le revirement de l'attaquant, "une insulte au football", en raison des pertes enregistrées par le PSG ces dernières saisons - 225 M EUR rien qu'en 2020/21 selon la Ligue française.

L'instance qu'il dirige a annoncé dans la soirée qu'il allait déposer une "plainte" contre le PSG pour "défendre l'écosystème économique du football européen".

Ce coup de théâtre sonne comme une grande victoire pour le fonds qatarien QSI, propriétaire du PSG depuis 2011, à six mois du Mondial organisé dans l'État gazier, où Mbappé et les Bleus iront défendre leur titre.

Les Parisiens restent unis dans leur quête de gagner une première Ligue des champions, après la finale perdue en 2020 face au Bayern Munich (1-0), que l'attaquant a jouée diminué.

En attendant les nouvelles échéances européennes, Mbappé a reçu les trophées de meilleur buteur (28) et de meilleur passeur (17) du championnat, une performance que personne n'avait réussie avant lui.

Tout est réuni pour qu'il batte le record d'Edinson Cavani (200 buts) et devienne le meilleur buteur de l'histoire du PSG. Le joueur, qui compte 171 buts, pourrait le devenir dans les mois qui viennent.

Di Maria ne sera plus là pour l'alimenter en offrandes. L'Argentin a reçu un vibrant hommage du Parc et de ses coéquipiers, qui lui ont dressé une haie d'honneur au moment de sa sortie (74e). L'Argentin aux 294 matches comme Parisien avait, plus tôt, versé une larme au moment de célébrer son 92e but.

Il quitte le club, qui n'a pas souhaité lever l'option d'une saison supplémentaire dans son contrat, comme pour tourner la page d'une saison 2021/22 décevante. Avec Mbappé prolongé, le meilleur reste sûrement à venir pour le PSG.

AFP/VNA/CVN