Japon : les ventes annuelles de véhicules neufs au plus bas depuis 1977

Les ventes de véhicules neufs au Japon ont fortement baissé en 2022 pour atteindre leur plus faible niveau depuis 1977, selon des chiffres publiés jeudi 5 janvier, alors que l'année écoulée est restée minée par la pandémie et des difficultés de production.

>> Nissan mène des pourparlers avec Renault pour réviser les termes de leur alliance

>> Automobile : Mazda vise 25% à 40% des ventes électriques mondiales d'ici à 2030

>> Japon : faible production industrielle en novembre

En incluant les mini-voitures ("kei cars"), les ventes annuelles dans le pays ont atteint 4,2 millions d'unités l'an dernier, un repli de 5,6% par rapport à 2021 et une quatrième année de baisse d'affilée. Dans le détail, les ventes annuelles de voitures, camions et bus ont chuté de 8,3% à environ 2,57 millions d'unités, selon l'association japonaise des concessionnaires automobiles (Jada), alors que celles de "kei cars", des véhicules moins coûteux, ont mieux résisté (-0,9% à 1,63 million d'unités), selon l'association de ce segment distinct. En 2022 "la pénurie de l'offre de véhicules a perduré à cause de la pénurie mondiale de semi-conducteurs et l'impact du COVID-19" sur la production et les chaînes d'approvisionnement, a commenté dans un communiqué Naoki Kaneko, le président de la Jada.

APS/VNA/CVN

back to top